Skip to main content.

Christophe Martet | Financement de la lutte contre le sida

L’invité surprise : Christophe Martet, ancien président d’Act Up Paris

14 décembre 1999 (lemegalodon.net)

1 pièce jointe | 3 Messages de forum | | Votez pour cet article

Les associations classiques de lutte contre le sida, de AIDES à Act Up, ne sont plus ce qu’elles étaient. Leurs dirigeants se cramponnent aux leviers de commande, préoccupés davantage par leur crise financière que par la crise de santé publique ou le sort des populations qui se retrouvent aujourd’hui sur le front du SIDA... A l’occasion de la sortie du Guide Têtu+, le premier guide gratuit d’information sur le VIH, Migrants contre le sida discute avec Christophe Martet, ancien président d’Act Up Paris, des solidarités possibles autour du gouffre qui se creuse entre les malades du SIDA aujourd’hui.

- Parcours de Christophe Martet , ancien président d’Act Up

- Présentation guide Têtu+, le premier guide gratuit sur le VIH

- Déboires du Sidaction 1999, retour sur le passé

Questions-réponses : quelle solidarité possible autour du gouffre qui se creuse entre les malades ?

-  Mis à part l’historique intervention du président d’Act Up lors d’un Sidaction, que faut-il savoir sur le parcours de Christophe Martet ?

- Vous venez de sortir un guide gratuit qui s’adresse aux séropositifs, quels étaient vos objectifs ?

- On entend depuis des années que la lutte contre le sida s’essoufle, que les malades issus de la première vague (AIDES) ou deuxième vague (Act Up) de la lutte contre le sida sont démobilisés. A quoi correspond ce genre de constat ? Y a-t-il une chance de voir des séropos issus des deux premières vagues se mobiliser pour les malades du Sud ?

- Apartheid médical avec l’exclusion des sans papiers de la CMU, déclaration obligatoire de la séropositivité et criminalisation de la transmission, effondrement des associations classiques... Le tableau est plutôt sombre. Qu’attendez-vous de la lutte contre le sida, et du devenir des séropositifs, dans dix ans ?

Forum de discussion: 3 Messages de forum