Skip to main content.

Accès aux médicaments | Carla Bruni | Enfants concernés par le VIH | Fonds mondial contre le sida | Grossesse et VIH | Médicaments génériques

Le Fonds mondial lance la campagne « Born HIV Free » avec le soutien de Carla Bruni-Sarkozy

19 mai 2010 (theglobalfund.org)

| Votez pour cet article

Voir en ligne : La chaîne YouTube de la campagne Born HIV Free

Lancement d’une ambitieuse campagne sur les nouveaux médias

Paris, le 19 Mai 2010 – Le Fonds mondial a lancé aujourd’hui la campagne BORN HIV FREE pour sensibiliser l’opinion publique à son travail et pour que d’ici 2015, plus aucun enfant ne naisse avec le VIH. Initiée et soutenue par Carla Bruni-Sarkozy, ambassadrice auprès du Fonds mondial, cette campagne est l’une des plus ambitieuses du genre. Elle s’appuiera essentiellement sur une série de films créatifs, destinés à encourager le public à s’engager sur Internet pour soutenir la mission du Fonds mondial.

"C’est bouleversant de voir que plus de 400 000 bébés naissent chaque année porteurs du VIH, alors que nous avons les moyens médicaux et les connaissances pour enrayer ce phénomène," explique Carla Bruni-Sarkozy, ambassadrice pour la Protection des Mères et des Enfants contre le Sida. "J’espère que la campagne BORN HIV FREE encouragera des millions de gens à soutenir le Fonds mondial, afin que nous puissions enfin mettre un terme à cette terrible injustice."

L’engagement de Carla Bruni-Sarkozy dans la campagne BORN HIV FREE fait suite à l’appel formulé par le directeur exécutif de l’ONUSIDA Michel Sidibé pour éliminer pratiquement toute transmission du virus de la mère à l’enfant d’ici 2015. Les mères séropositives sont susceptibles de transmettre le VIH à leur enfant pendant la grossesse, le travail, l’accouchement ou l’allaitement. Le risque de transmission peut être réduit de manière significative si ces femmes ont accès aux dispositifs de prévention et de thérapie.

"Nous pouvons gagner cette bataille contre le sida si nous obtenons les fonds dont nous avons besoin," précise le professeur Michel Kazatchkine, directeur exécutif du Fonds mondial. "Cette campagne est destinée à encourager les gens à s’engager en faveur du Fonds mondial, et à montrer à leurs dirigeants politiques que l’opinion publique est largement favorable à ce que l’on poursuive, et même à ce que l’on augmente, les financements d’une telle mission."

« You Tube est fier d’être la plateforme principale de diffusion de cette campagne créative et innovante” a dit Chad Hurley, le Directeur Général et co-fondateur du You Tube. « Cette campagne montrera aux dirigeants que leurs citoyens sont solidaires de leurs efforts. Par notre soutien au Fonds mondial et à son Ambassadrice, Carla Bruni-Sarkozy, nous souhaitons encourager tous les visiteurs YouTube à se rendre sur la chaîne Born HIV Free de You Tube, à regarder et à partager les vidéos avec tous leurs amis et à s’inscrire en soutien à la campagne »

La campagne a été conçue par le musicien et producteur Julien Civange à la demande de Carla Bruni-Sarkozy, et coproduite par le Fonds mondial. Destinée à être diffusée sur Internet et dans les médias traditionnels, la campagne réunit plusieurs grandes entreprises qui se sont mobilisées pour être partenaires officiels de la campagne : Google, JC Decaux, Jean-Paul Gaultier, MSN, Orange, Tiffany & Co. et YouTube qui s’avérera être une plateforme de diffusion essentielle pour cette campagne.

La campagne se déroulera en cinq langues et les courts métrages d’animation, audacieux et créatifs, sont destinés à sensibiliser l’opinion publique pour qu’elle comprenne qu’une génération débarrassée du VIH est désormais envisageable d’ici cinq ans si les pays poursuivent leurs efforts de financement du combat contre le VIH et le Sida. Près d’une centaine de médias soutiennent la campagne.

Les films de la campagne ont été produits par les collectifs d’artistes H5, et Les Bonzoms (musique de Amy Winehouse), et par les studios de créations MAP et NEXUS. Les films parlent de l’énergie vitale qu’incarnent les enfants protégés contre le VIH. Ces films d’animations seront diffusés sur Internet et dans les grands médias traditionnels. Une vidéo de promotion de la campagne a également été réalisée pour YouTube (réalisation : V. Perez). Ces films seront complétés par un film réalisé par le cinéaste suédois Jonas Odell, qui a reçu plusieurs prix, qui mettra en avant les progrès spectaculaires obtenus contre les trois grandes pandémies depuis le lancement du Fonds mondial en 2002.

Le site Internet BORN HIV FREE a été réalisé et développé par le studio red design et la chaîne YouTube par type3. Le logo de la campagne créé par le collectif d’artistes H5 utilise deux rubans pour incarner le thème de la campagne : un petit ruban rouge, pour représenter un enfant, enveloppé par un ruban gris plus large, symbolisant l’amour et l’affection de la mère. Tiffany & Co a spécialement créé une broche à l’effigie de ce logo et Jean-Paul Gaultier conçoit un T-shirt collector.

Depuis sa création en 2002, le Fonds mondial a estimé ses besoins à 19,4 milliards de dollars, ce qui fait de lui le principal contributeur aux Objectifs du Millénaire pour le Développement en matière de santé. Si les progrès actuels se maintiennent au même rythme, on peut affirmer que presque aucun enfant ne naîtra plus avec le VIH d’ici 2015.

L’essentiel des ressources du Fonds mondial proviennent des fonds publics. Cette année, les pays s’engageront à financer la lutte contre les trois pandémies pour les trois prochaines années (2011-2013). Le 5 octobre 2010, le Secrétaire général Ban Ki-moon présidera une réunion de pays donateurs à New York.

La campagne BORN HIV FREE se déroulera jusqu’à cette réunion majeure à New York destinée à mobiliser l’opinion publique sur ces grandes questions, déterminantes pour savoir si la lutte contre la transmission du virus de la mère à l’enfant sera gagnée ou perdue.

Le Fonds mondial est un partenariat unique entre le public et le privé, dont la mission est d’attirer et de décaisser des fonds supplémentaires pour la prévention et le traitement du sida, de la tuberculose et du paludisme. Ce partenariat entre gouvernements, société civile, secteur privé et communautés affectées constitue une approche novatrice de financement international dédié à la santé. En étroite collaboration avec d’autres organisations bilatérales et multilatérales, le Fonds mondial apporte sa contribution à la lutte contre les trois maladies.

Depuis sa création en 2002, Le Fonds mondial est devenu la principale source de financement des programmes de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme en approuvant le financement de subventions pour un montant total de 19,2 milliards de dollars US en faveur de plus de 600 programmes dans 144 pays. À ce jour, on estime que les programmes soutenus par le Fonds mondial ont permis de sauver plus de 4,9 millions de vies en fournissant des traitements contre le sida à 2,5 millions de personnes, des traitements antituberculeux à 6 millions de personnes et 104 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide pour lutter contre le paludisme.