Skip to main content.

Les coulisses du Sidaction | Bruno Spire | Financement de la lutte contre le sida | Médias et communication | Pierre Bergé | Vincent Pelletier | YouTube

Vidéo : Sidaction : les séropositifs vivent mieux aujourd’hui mais ça, Pierre Bergé ne veut pas le montrer...

11 mars 2010 (lemegalodon.net)

1 Message | Recommander cet article | Votez pour cet article

Survivre au sida, émission du 09 mars 2010.

A la question de savoir si la lutte contre le VIH doit passer par le champagne et les paillettes du Sidaction — et par l’image sordide de la pauvre vie du séropositif-victime qui souffre — Vincent Pelletier, Directeur Général de AIDES répond en maîtrisant subtilement l’art de la déculpabilisation.

Toutes ces paillettes sont, pour Pelletier dont l’association est partie prenante du Sidaction, "un mal obligé". Montrer une image larmoyante et victimaire du VIH alors que les séropositifs vivent mieux — dès lors qu’ils ont accès aux traitements antirétroviraux et aux moyens matériels pour vivre dans la dignité — serait ainsi une forme de manipulation, mais il faudrait le faire parce que le but est de récolter de l’argent pour la grande cause du sida. En gros, parce que la fin justifierait des moyens...

Rassurez-vous, Vincent Pelletier regrette ce genre d’utilitarisme et il n’y a pas que lui. Il explique un peu plus tard dans l’émission que Bruno Spire, qui représente Aides au sein du Conseil d’administration de Sidaction, milite pour que cette opération de récolte de fonds montre aussi les conséquences formidables du progrès de la médecines. Mais, pour Pelletier, les luttes fraticides sont néfastes, alors... il ne faut surtout pas mettre de bâton dans les rouages de la machine oligarchique du Sidaction.

Alors bon... Tant pis pour les idées reçues, tant pis pour les amalgames, puisque ça rapporte !

Rosetta Mank

Forum de discussion: 1 Message