Skip to main content.

Homosexualité | Médias et communication

Le virus du sida en peluche est-il une maladie d’homosexuels ? Info insolite et question tordue dans les rues de Paris

4 novembre 2009 (lemegalodon.net)

Recommander cet article | Votez pour cet article

Reda : La rubrique insolite de la semaine, c’est Sandra qui nous a préparé des trucs alors elle va nous expliquer ce que c’est parce que voilà on va essayer de comprendre. Le premier truc c’est les peluches en forme de VIH, qu’est-ce que c’est histoire ?

Sandra : Grippe A, vache folle, polio ou encore VIH vous pouvez vous les procurer en peluche pour la modique somme de 5,50 euros. C’est ce que propose l’entreprise GIANT microbes. Voilà ce qu’on peut lire sur le site : « Nous fabriquons des peluches qui représentent des minuscules microbes agrandis un million de fois (...) Les parents et les pédagogues découvriront des outils d’apprentissage très utiles et, pour ceux qui ont le sens de l’humour, ces peluches sont un cadeau amusant à offrir ! ». En ce moment c’est la grippe A qui est à l’honneur. Du coup GIANT microbes propose une sorte de promotion : pour l’achat d’une peluche grippe, un masque offert !

Reda : Alors j’ai vu Tina qui, je ne sais pas comment on peut décrire cette réaction, mais ça ne te plaît pas. En tout cas tu ne l’offriras pas aux enfants. Sandra est descendue dans la rue pour poser la question aux gens sur ces peluches en forme de virus, bactérie et autres microbes.

Début du son :

— Il existe des peluches en forme de virus dont le virus du VIH, est-ce vous pourriez offrir ce genre de peluche à un enfant ?

— Ouais pour qu’il prenne conscience déjà que c’est un virus donc il va grandir avec le risque dans la tête, il s’en rappellera, car il verra ça, ça existe donc faut que je fasse attention. Je peux donner à mon enfant.

— Il existe des peluches en forme de virus dont le virus du VIH, est-ce vous pourriez offrir ce genre de peluche à un enfant ?

— Je ne l’achèterais pas dans le même but que si j’achetais un ours en peluche. Si j’achète une peluche avec la forme du virus, ce serait pour expliquer.

Fin du son.

Reda : Deuxième question qui tue de Sandra. Est-ce que le sida est une maladie d’homosexuelle ? Dans les rues de Paris voilà ce que ça donne.

Début du son.

— Est-ce que le sida est une maladie d’homosexuelle ?

— Ah je ne sais pas, c’est ce qu’il dise, c’est une maladie des années quatre-vingt, à ce qui paraît ça a commencé par là. Je redis ce que les médias transmettent. Ils disent que ça vient des homosexuelles. Ça à commencer par le milieu gay.

— Est-ce que le sida est une maladie d’homosexuelle ?

— Je ne sais pas si c’est une maladie d’homosexuelle de toute façon c’est une maladie, franchement je ne sais pas.

— Est-ce que le sida est une maladie d’homosexuelle ?

— Non.

— Est-ce que le sida est une maladie d’homosexuelle ?

— Non pas forcément, non.

Fin du son.

Reda : Alors réaction autour de la table, sur les deux sujets, les peluches en forme de VIH et puis la question qui tue on va dire. Tina on ne t’a pas encore interpellée dans l’émission donc on t’écoute sur cette histoire de peluche et puis l’autre question.

Tina : Qu’est-ce que j’en pense ?

Reda : Ouais, tes réactions.

Tina : Sur l’histoire des peluches qui peuvent avoir un sens pédagogique, je ne sais pas. Une peluche c’est pour lui faire des petits câlins tout ça donc je ne sais pas. Moi-même je n’offrirais pas ça à un enfant. Je trouve ça bien de l’expliquer mais peut-être autrement. La question de si c’est une maladie d’homosexuelle je trouve que c’est vraiment intéressant de la poser parce que je pense que c’est ce que pensent encore beaucoup de gens et c’est ce qu’on voit aussi dans les réactions.

Reda : Ousmane toi ?

Ousmane : Pour la question des peluches, bon comme le disait une des dames je ne l’offrirais pas vraiment dans ce sens-là mais c’est peut-être pour l’expliquer. Donc je pense que quelque part ça dépend vraiment de la mentalité ou de comment est-ce qu’on l’offre. Donc je me dis qu’il n’y a vraiment pas de quoi faire un cadeau de peluche en virus VIH quoi.

Reda  : Alors vous faites tous des grimaces y compris Hanna’M.

Hanna’M : Non la peluche là… Reda : Ça ne passe pas. Puis sur cette autre question, est-ce que le sida c’est une maladie d’homosexuelle. C’est à double tranchant, à la fois c’est stigmatisant pour les homosexuelles et puis aussi ça fait disparaître du tableau toutes les personnes qui sont touchées par la maladie y compris les familles comme celle du Comité des familles. Qu’est-ce que t’en pense, la réaction de l’homme ou de la femme dans la rue ?

Hanna’M : Là les gens, il y a certaines personnes qui ont dit non. Je ne sais pas trop en fait tu sais les gens ils sont informés d’autres pas.

Reda : Ouais mais en même temps personne n’était étonné qu’on associe les deux.

Hanna’M : Ouais c’est vrai. Les gens ne sont pas encore informés sur la question. Puis c’est tellement banalisé maintenant qu’ils y a en même qui ne savent même pas l’origine réelle même.

Ousmane : Je voudrais d’abord tourner la question. Est-ce que réellement on sait d’où est venue cette maladie ?

Reda : Ah la question de l’origine ça, c’est un vaste débat.

Ousmane : J’aimerais vraiment poser cette question et si nos internautes nous écoutent, s’ils ont des informations je pense que ça serait intéressant que nous puissions quand même avoir ça.

Reda : Comme tu sais nous à l’émission, les théories du complot, que ça vient de laboratoire, de la CIA, de je ne sais où, tout ça c’est très bien mais peu importe même si c’était le cas ça ne change rien par rapport au quotidien des personnes qui doivent vivre avec ce virus dans le sang, ça c’est sûr.

Transcription : Sandra Jean-Pierre