Skip to main content.

Épidémies émergentes | Didier Houssin

Grippe H1N1 : risque de rupture de stock du vaccin pneumococcique Pneumo 23

28 septembre 2009 (AFP)

Recommander cet article | Votez pour cet article

Voir en ligne : Grippe H1N1 : risque de rupture de stock du vaccin pneumococcique Pneumo 23

PARIS - L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé a alerté contre un risque de rupture de stock du vaccin contre les infections à pneumocoques Pneumo 23, dont les ventes ont augmenté fortement dans le cadre de la préparation à la pandémie de grippe H1N1.

Le pneumocoque est l’un des germes le plus souvent en cause au cours d’infections bactériennes des voies respiratoires. Il peut être notamment responsable de pneumonies.

La grippe étant un facteur de risque de surinfection pulmonaire bactérienne, les autorités sanitaires avaient rappelé durant l’été l’importance de la vaccination anti-pneumococcique chez les sujets fragilisés.

"Aujourd’hui, une augmentation très forte des ventes de vaccin pneumococcique Pneumo 23 est constatée, entraînant des difficultés transitoires d’approvisionnement", a constaté la Direction générale de la Santé (DGS) dans une "mise au point" en date du 25 septembre.

Les deux vaccins pneumococciques disponibles en France sont Pneumo 23 et Prevenar. "Pneumo 23 est recommandé pour la vaccination des adultes et enfants à partir de 5 ans, à haut risque d’infection à pneumocoque", a rappelé la DGS.

"Pendant la période transitoire d’approvisionnement limité en Pneumo 23, jusqu’à fin 2009, il importe de réserver les doses de vaccins disponibles à ces patients", a-t-elle souligné.

Prevenar est lui "recommandé chez tous les enfants de moins de 2 ans", et "n’est pas adapté aux adultes et enfants de plus de 5 ans".