Skip to main content.

Épidémies émergentes | Christine Katlama

Grippe A/H1N1 : Si on ne se vaccine pas, y a-t-il plus de risques de complications pour les séropositifs ?

24 septembre 2009 (lemegalodon.net)

Recommander cet article | Votez pour cet article

Reda : Tina et Hadja qui ont préparé des questions mais on a aussi des gens qui nous suivent par internet et donc je vais repasser la parole à Sandra pour qu’elle puisse nous dire un petit peu les questions posées.

Sandra : Alors il y a Jennyfer qui demande « si on ne se vaccine pas contre la grippe A, ni la grippe saisonnière, est-ce qu’il y a beaucoup de risques de complication pour les séropo ? »

Christine Katlama : On a répondu, il n’y a pas de risques accrus. Je m’explique autrement. Quelqu’un de séropositif n’a pas beaucoup plus de risques de se contaminer à priori, d’accord ? Peut-être un peu plus, plus grave peut-être si on est très très immunodéprimés. Vous voyez séropositif ça veut dire tout enfin... Des choses bien bien différentes des réalités, bien différentes. Des gens avec une immunité normale avec un virus contrôlé. Mais le risque dans la population générale il est important là. D’accord on a pas plus de risques mais si on se dit que 20%, 30% de la population française résident en France va être touché vous voyez ça fait pas mal. Alors après c’est comment on en a envie. Voilà est-ce que j’ai envie, il y avait un auditeur, il a été cassé 6 jours oui, bah c’est le prix à payer donc voilà versus un vaccin. Bon, à soi de voir, il y a des recommandations, ça s’appelle la santé publique très clairement. On commence par les gens les plus fragiles. En présence d’une grippe un bébé est plus fragile, effectivement une personne âgée est plus fragile, donc en théorie on pourrait dire pourquoi est-ce que tout le monde se... voilà après faut assurer tout le monde.

Transcription : Sandra Jean-Pierre