Skip to main content.

Dépistage aux frontières

Voyager quand on est séropositif : que pensent les premiers concernés des interdictions ?

9 septembre 2009 (lemegalodon.net)

Recommander cet article | Votez pour cet article

Reda : Au sommaire, c’est les vacances, voyager avec le VIH. On a interrogé des personnes séropositives dont certains que vous connaissez si vous écoutez régulièrement l’émission. Que faites vous cet été ? C’est notre prochain sujet.

Hadja : -Je m’appelle Aya, j’ai 39 ans. Je suis séropositive depuis 12 ans. Je me porte bien

- Et pour cet été, t’as prévu de partir en vacances ?

- Oui j’irai en vacances, j’ai prévu de faire un tour en Suède et après faire aussi un tour à Toulouse.

- Est-ce que ça t’intéresserait de partir aux Etats-Unis ?

- Oh oui ce serait un projet, mais pour le moment je n’ai pas encore planifié en fait.

- Je pense que tu es au courant qu’il y a une restriction à l’entrée des personnes séropositives, mais cette restriction est sur le point d’être levée, qu’en penses-tu ?

- Je pensais que c’était déjà fait parce-que je crois avoir vu quelques part que la restriction était levée sauf s’il y a d’autre choses qui accompagne. Ce que j’ai appris en tout cas c’est que la restriction est levée, je ne sais pas s’il y a d’autre paramètres qui rentrent en ligne de compte.

Deuxième entretien :

Alors je suis Larissa, 46 ans, je suis membre du comité depuis belle lurette

- Les vacances arrivent, as-tu des projets ?

- Vacances c’est synonyme de projets, oui évidemment j’ai des projets. Je pars au pays du soleil, je vais en Afrique, au Mali.

- Ça te dirait un jour de partir aux Etats-Unis ?

- Ça ne me dit pas d’y aller parce-que je ne sais pas pour qui les américains se prennent, je ne sais pas s’ils pensent être le nombril du monde pour poser des barrières à l’entrée de leur pays concernant les personnes touchées par le VIH. Et donc ça ne me dit pas d’y aller.

- Il paraît que cette interdiction va être levée, qu’en penses-tu ?

- Même si un jour l’interdiction va être levée j’irai pas. Déjà ils se sont donnés un caractère de m’as tu vu, de supériorité, et de gnagnagna et donc je n’ai aucune envie d’aller chez eux.

- Il n’y a pas que les Etats-Unis qui ont des barrières, il y a aussi la Chine, la Russie entre autre. Tu as le même ressentiment envers ces pays ?

- Je ne sais si ce sont les dirigeants en tout cas les décideurs n’ont pratiquement rien dans la tête, le VIH ne connait pas les frontières, s’il veut passer, il passe.

Troisième entretien :

- Je suis du Togo. J’ai 34 ans.

- Est-ce que vous avez des projets pour les vacances ?

- Oui euh comme tout à chacun. Je souhaiterais aller un jour aux Etats-Unis.

- C’est un des nombreux pays qui a des restrictions concernant les séropositifs qui vont d’ailleurs peut-être être bientôt levées. Qu’est-ce que vous pensez de ces restrictions ?

- Moi je trouve que c’est une aberration, une erreur de jugement de traiter celui qui souffre de cette manière parce-que le sida c’est une maladie comme tout autre. Cette restriction pour moi c’est une discrimination aux droits de la personnalité de l’être humain qui doit être respecté. Les Etats-Unis c’est une grande puissance, c’est la première puissance du monde. Moi je pense qu’ils doivent que les Etats-Unis doivent gérer comme il faut les autres Etats en fait, parce-qu’ils se disent première puissance, je pense qu’ils doivent être à la hauteur de la gestion n’est-ce pas ? Des hommes, des Etats....Un jugement pareille des Etats-Unis je trouve que c’est une grossièreté, une bassesse et pourtant nous considérons les Etats-Unis comme un pays qui connait nos droits et qui est à l’origine de la démocratie, qui connait et voilà.