Skip to main content.

Daniel Canepa | Financement de la lutte contre le sida | Journée mondiale contre le sida (JMS) | Roselyne Bachelot | YouTube

Vidéo : Amputation de la Journée mondiale contre le sida : Roselyne Bachelot s’en lave les mains ?

19 juin 2009 (lemegalodon.net)

| Votez pour cet article

Le 5 juin, le site lemegalodon.net rendait publique l’amputation de moitié du budget pour la Journée mondiale contre le sida.

Lorsque les journalistes de survivreausida.net ont interpellé Roselyne Bachelot sur l’amputation du budget de la Journée mondiale de lutte contre le sida par le GRSP d’Ile-de-France, elle déclare qu’il s’agit d’un budget voté au niveau régional et rappelle son engagement pour lutter contre l’épidémie.

Roselyne Bachelot élude la question posée par Marjorie Bidault, à savoir si elle approuve ou désapprouve cette baisse, pour rappeler et vanter ses multiples engagements en faveur de la lutte contre le sida. Extraits de sa réponse, disponible en vidéo sur le site lemegalodon.net :

Moi ce que je peux dire, c’est que les crédits qui sont consacrés à la lutte contre le sida n’ont pas diminué. Ils ont même augmenté légèrement.

Ensuite, à l’intérieur des Groupements régionaux de santé publique, ce sont des crédits déconcentrés qui sont alloués, selon évidemment des politiques régionalisées, déconcentrées.

La seule chose que je peux dire c’est que les crédits destinés à la lutte contre le sida n’ont pas diminué, bien au contraire. Vous savez que c’est un de mes objectifs prioritaires en terme de santé publique.

Nous soutenons les associations absolument indispensables dans ce cadre. Je me rend d’ailleurs au congrès national de AIDES dans une semaine... Ah, non c’est dimanche ? Le temps passe vite ! Donc dans 48 heures, pour montrer mon attachement à cette action associative...

Un membre du cabinet de Roselyne Bachelot avait contacté Arthur Attal et Marjorie Bidault, les deux journalistes qui mènent l’enquête sur la baisse des crédits de la lutte contre le sida, pour proposer une réunion. Mais, jusqu’ici, aucune suite n’a été donnée aux multiples demandes d’entretiens et aux questions posées sur le fond concernant la Journée mondiale contre le sida.

Plusieurs interlocuteurs de gauche du Conseil régional Ile-de-France interrogés par survivreausida.net, ont également attesté de l’engagement financier du Conseil dans le soutien à la lutte contre le sida, se déclarant « amis de la lutte contre le sida ». Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional, avait pointé la responsabilité de l’État, accusé de se désengager : « Dans ce domaine (...) si nous ne sommes pas là, il ne se passe pas grand-chose. C’est la question de la diminution du budget de l’Etat en général. Ils [L’État] ont décidé de réduire les moyens des associations, et nous, petit à petit, on est obligé de reprendre le relais. »

Reportage : Arthur Attal, Marjorie Bidault et Camille Dubruelh. Images : survivreausida.net.

- Amputation de la Journée mondiale contre le sida : Leslie et DJ Kore de RaïN’B Fever réagissent
- Daniel Canepa, Préfet d’Ile-de-France, vante son engagement dans la prévention et la prise en charge du Sida, alors qu’il vient de couper en deux le budget de la Journée mondiale contre le sida
- Témoignage : Denis Méchali, médecin hospitalier sur le front du sida en banlieue depuis 20 ans, ne reçoit plus aucune aide pour la Journée mondiale contre le sida