Skip to main content.

Chiffres du sida | Christine Saura

Christine Saura est nommée responsable du département des maladies infectieuses de l’InVS

24 mars 2009 (Institut national de veille sanitaire (InVS))

Recommander cet article | Votez pour cet article

Communiqué de presse

Christine Saura est nommée responsable du département des maladies infectieuses de l’Institut de veille sanitaire (InVS) à compter du 16 mars 2009.

Docteur en pharmacie et titulaire d’un D.E.S.S. en Droit de la santé, Christine Saura a commencé sa carrière au ministère de la Santé en 1987 (Direction de la pharmacie et du médicament) où elle a participé aux premières procédures de concertation communautaire pour l’enregistrement des médicaments issus des biotechnologies. Trois ans plus tard, elle rejoint le domaine du fractionnement du plasma humain où, en qualité de responsable des affaires réglementaires, elle s’investit dans l’élaboration de référentiels puis en tant que chef de projet, dans la constitution de dossiers d’AMM pour les médicaments dérivés du sang.

En 1993, elle rejoint l’Agence française du sang et dirige au sein de la Direction médicale et scientifique, la cellule « veille scientifique et technique ». Pendant 6 ans, elle coordonne des travaux concourant au renforcement de la sécurité transfusionnelle vis-à-vis des maladies transmissibles. Elle participe activement à la réforme médico-technique de la transfusion notamment par l’élaboration de bonnes pratiques de qualification biologique des dons de sang. En lien avec un groupe d’experts multidisciplinaire qu’elle anime, elle mène des travaux d’expertise et de veille scientifique sur l’apport de nouveaux outils tels que le dépistage génomique viral à la sécurité transfusionnelle et sur les risques émergents tels que le risque de transmission ESST par les produits sanguins.

Christine Saura intègre l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) en 1999. Elle met en place un comité d’experts pour l’évaluation des nouveaux produits sanguins labiles et poursuit ses travaux d’expertise multidisciplinaire sur la sécurité des produits biologiques d’origine humaine.

Elle rejoint l’InVS en 2001 en tant qu’adjointe au responsable du département des maladies infectieuses (70 personnes). Elle met en place le dispositif d’évaluation, d‘animation et de suivi du réseau des Centres nationaux de référence et coordonne la refonte du système de surveillance des maladies à déclaration obligatoire. Elle assure la coordination transversale des activités de surveillance et des alertes d’origine infectieuse, d’évaluation et de suivi des réseaux de surveillance. Depuis novembre 2008, elle assurait l’intérim du responsable de ce département, appelé à d’autres fonctions.