Skip to main content.

Institutions sociales | Politiques de santé

Hôpital : menaces sur l’emploi

27 octobre 2008 (La Tribune)

Recommander cet article | Votez pour cet article

Voir en ligne : Hôpital : menaces sur l’emploi

Pour retrouver l’équilibre budgétaire, les hôpitaux publics et privés à but non lucratif recourent de plus en plus à des guichets départs ou limitent les remplacements, relève La Tribune (21-10).

En effet, selon Gérard Vincent, le délégué général de la Fédération hospitalière de France (FHF), le déficit de ces établissements devrait dépasser 800 millions d’euros cette année, dont près de 500 pour les seuls CHU (2 établissements ne sont pas déficitaires sur les 32).

Après s’être livrée, il y a peu, à un calcul tout simple : combien l’hôpital devrait-il supprimer d’emplois dans chaque région pour revenir à l’équilibre budgétaire, sans dotation supplémentaire, la FHF estime qu’il faudrait supprimer 20 000 emplois cette année.

A Nantes, explique le quotidien, les 8200 personnels non médicaux du CHU ont reçu le 16 octobre un courrier "proposant 150 à 200 départs volontaires pour mars 2009", dans le cadre du plan de modernisation et de retour à l’équilibre (la direction aurait déjà reçu 110 demandes).

Cette démarche inhabituelle dans les hôpitaux a déjà été mis en place au Centre Hospitalier du Havre, le plus gros des hôpitaux généraux en France (550 suppressions de postes dont 150 départs négociés).

"C’est courageux et ce n’est pas choquant. Tous les hôpitaux y pensent, car il n’y a pas d’autres solutions que de toucher à la masse salariale pour revenir à l’équilibre", commente Gérard Vincent.

Les dépenses de personnel représentent en effet 67 % des charges des hôpitaux.

"Les personnels administratifs et techniques sont les premiers visés par les mesures d’économies", explique La Tribune.

En revanche, les personnels soignants ont moins d’inquiétude à avoir : ils sont en effet prioritaires afin de garantir la qualité des soins et le niveau d’activité, "un critère déterminant depuis la réforme de la tarification à l’activité (T2A)".

Sources :
- La Tribune, 21 octobre 2008
- La Lettre "Réseau-CHU" N° 439 du 21 octobre 2008