Skip to main content.

États-Unis d’Amérique | Charlatanisme | Earvin Magic Johnson | Les stars et le sida

Une radio américaine doute de la séropositivité de Magic Johnson

14 octobre 2008 (Nouvel Observateur)

Recommander cet article | Votez pour cet article

Voir en ligne : Une radio américaine doute de la séropositivité de Magic Johnson

Le basketteur Magic Johnson, ancienne figure de proue de la NBA, s’est déclaré choqué après que deux émissions de radios américaines eurent mis en doute sa séropositivité.

Dans une émission radiodiffusée mercredi, Chris Baker et Langdon Perry, deux animateurs de la station de radio KTLK (Minnesota), ont émis des doutes sur le fait que Johnson, ex-vedette des Los Angeles Lakers, ait été sincère lorsqu’il a révélé sa séropositivité en 1991.

"Magic a fait semblant d’avoir le sida", a déclaré Perry.

"Tu penses que Magic a fait semblant d’avoir le sida pour s’attirer la sympathie ?", a demandé Baker.

"Je suis convaincu que Magic a fait semblant d’avoir le sida", a répété Perry.

"Oui, moi aussi", a répondu Baker.

"Je ne sais pas trop pourquoi", a ajouté Baker. "Mais je suis presque sûr qu’il a fait semblant d’avoir le sida. Car c’est le premier homme à avoir guéri du sida."

"Choqué"

Le sportif, âgé de 49 ans, a vivement réagi vendredi. Dans un communiqué publié par le Los Angeles Times, il est revenu sur ces propos et s’est dit "choqué".

"Je suis très déçu par la radio KTLK de Minneapolis". "Je suis choqué que Chris Baker et Langdon Perry minimisent un sujet aussi sérieux et mortel". "Des millions de personnes meurent du VIH/sida et le fait de raconter des blagues sur mon état est incroyable". "Chris, Langdon et KTLK devraient utiliser leur pouvoir d’une façon plus positive pour encourager les gens à se faire dépister plutôt que de raconter des mensonges aussi ridicules."

Meneur des Lakers

Magic Johnson a permis aux Lakers de remporter cinq titres NBA avant sa retraite en 1991. Il a tenté de relancer sa carrière à deux reprises, avant de raccrocher définitivement en 1996. Il a également fait partie de la "Dream Team", victorieuse aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992.