Skip to main content.

Concert RaïN’B Fever à Bercy | DJ Kore | Génération sacrifiée, 20 ans après | Hommage aux disparus | Musique | Rap et hip-hop

Vidéo : DJ Kore, des sources du RaïN’B et de l’hécatombe du sida en banlieue dans les années quatre-vingt

10 septembre 2008 (lemegalodon.net)

1 photo | | Votez pour cet article

Après l’émission Survivre au sida, à laquelle il participait pour la première fois, DJ Kore engage la discussion autour des sources du RaïN’B (il explique où et comment est né la contraction entre les deux styles et le savant mélange entre plusieurs musiques de la jeunesse multicommuanutaire d’aujourd’hui) et répond aux tentatives de comparaison avec des producteurs afro-américains qui ont, chacun à son époque, (ré)inventé et fusionné un ou plusieurs styles musicaux.

Sur l’histoire de l’épidémie du sida, Kore (29 ans) évoque la génération sacrifiée des années 80, une période « vraiment tragique ». Quand il écoute les discussions des anciens, rescapés de cette époque-là, ce qu’il entend ressemble « limite au Viet Nam », alors « qu’on parle juste des périphéries de Paname »...

Extrait de la présentation de DJ Kore sur sa page MySpace

DJ KORE

Pour ceux qui ont envie d’en savoir plus et surtout qui ont envie de lire… En moins de 3 ans, KORE est devenu le producteur Français le plus demandé….

En moins de 3 ans, ses productions ont fait les plus gros succès : Rohff, Booba, Leslie, Willy Denzey, Corneille, Kery James, Gomez et Dubois, Matt Pokora, BO de Taxi 3, Dvd de Jamel Debbouze…

Agé de 26 ans Kore à débuté sa carrière en tant que Dj (Mix Tapes, concerts, démonstration de Scratch…). Dés lors, il enchaîne les séances de scratch, de mix, il anime des soirées et commence à faire ses premières compositions.

L’alchimie derrière les machines prend forme, et commence donc à composer pour des groupes « underground » (Eloquence, Costello, Scred Connexion…).

Kore à une vision très précise de la production et de la réalisation des morceaux : Il ne cherche pas à ressembler à quelques références que ce soit, mais préfère développer ses propres idées, arriver avec sa couleur de son, affirmer sa propre identité en tant que producteurs. Son acharnement, son ambition et la qualité de ses productions l’amène à se faire connaître des « majors » du disque pour ensuite signer en édition chez Sony/Atv Music Publishing en septembre 2001. Dés lors, les productions de KORE accompagne les plus gros succès :

2001 : l’album de ROHFF « La vie avant la mort » ( 500 000 , albums vendus ), dont les 2 singles « T.D.S.I » et « 5.9.1 ».

Entre 2002 et 2003, KORE sera amené à travailler sur de nombreux projets aussi divers les uns les autres. On peut ainsi citer Booba (300 000 albums vendus, Don Choa ( La Fonky Family ), Dadoo, Leslie (250 000 albums vendus), Willy Denzey ( 200 000 albums vendus….) Ce vaste éventail de style montre une des qualités premières de KORE.

L’éclectisme de ses compositions à toujours une notion de qualité et de perfectionnisme quelque soit le style musical. Son travail plaît, à en juger les remixs pour lesquels il est sollicité et ses nombreux titres classés parmi les meilleures positions des classements radio. Tout ce buzz autour de lui arrive même aux oreilles de personnes extérieures à l’industrie du disque puisque, fin 2002 LUC BESSON, le contacte pour réaliser la Bande Originale de Taxi. Pour KORE c’est un nouveau défi à relever dans le milieu du cinéma. Mais bien qu’encré dans la composition et la réalisation, KORE ne délaisse pas sa passion pour les platines et continue à travailler en tant que Djs pour des concerts ( Booba, Diam’s …) et des soirées. En 2003, il monte sa propre structure « ARTOP RECORDS » ( Un studio, un label de production mais aussi d’édition ) un pour y développer des signatures ( Amine ect…) et faire ainsi découvrir au public sa passion et sa vision de la musique.

Entre 2003 et 2004 , il enchaîne sans répit les projets les uns après les autres ( Titre album de Willy Denzey, l’album de Leslie, l’album de Booba,…)

Été 2004, une nouvelle fusion urbaine débarque en France.

Un mélange inédit entre rap, r’n’b et rai. La "rai’n’b fever" gagne les radios, les clubs et les charts singles en quelques semaines !

« Sobri » de Amine et Leslie , « Un Gaou à Oran » de 113 et Magic system ou encore « Just married » de Relic sont autant de tubes qui consacrent Kore comme l’un des meilleurs producteurs de la scène urbaine française, 250 000 albums vendus, le Rai’n’b un genre a part entière.

Été 2006, Kore et Bellek sont de retour pour nous donner la fièvre ! Les inventeurs du Rai’n B figurent parmi les producteurs les plus en vogue du moment !

MAGIC SYSTEM inaugure le volume 2 de Rai’n’b Fever paru le 28 août avec "C’cho ça brûle", invitation évidente au dance floor, qui est entre directement sur les radios majeures le jour même de son envoi. N° 1 de l’airplay radio et Tv tout l’été, ce titre n’est qu’une infime partie de la richesse musicale de ce deuxième opus qui inclut des featurings aussi variés que la star US Amerie , le chanteur kabyle Idir ou encore Diam’s, M.Pokora ..

Rai’n’b Fever 2 - Le souk continue - DEJA DISQUE D’OR !!!!!!

15 titres inédits avec AMADOU ET MARIAM-AMERIE-AKIL-AMINE-BIG ALI-CHEB BILAL-CHEB MAMI- DIAM’S-DOUZI-IDIR-JUSTINE-KELLY ROWLAND-LESLIE-MAGIC SYSTEM -M POKORA-NESSBEAL-OMAR ET FRED- REDA TALLIANI–RIM K-SIX COUPS MC-SNIPER-SWEETY-TAOUES-WILLY DENZEY- ZAHOUANIA...

Source : MySpace Kore Artop Productions

Photos


Kore & Reda pour le Méga Couscous des familles

Kore & Reda pour le Méga Couscous des familles