Skip to main content.

Charge virale indétectable | Contamination et prévention | Homosexualité

Mission : Possible ! L’Aide Suisse contre le Sida présente son projet de prévention inédit à un public international

7 août 2008 (Groupe Sida Genève)

Recommander cet article | Votez pour cet article

Voir en ligne : Site du projet Mission : Possible !

Devant un parterre de spécialistes, Thomas Bucher, responsable de l’Aide Suisse contre le Sida pour la prévention auprès des HSH (hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes) a présenté aujourd’hui son poster "Mission Possible !" à la Conférence internationale sur le sida de Mexico, suscitant un grand intérêt parmi les professionnels de la prévention. Avec Misson:Possible !, lancée en février dernier, l’Aide Suisse contre le Sida a en effet fait figure de pionnière.

L’idée de base est simple : c’est dans les premières semaines et premiers mois d’une infection au VIH – période dite de primo-infection – que la charge virale d’une personne séropositive (son taux de virus dans le sang) est la plus élevée. Environ la moitié des contaminations chez les hommes gays séropositifs ont lieu avec une personne en phase de primo-infection. Ce mécanisme peut être enrayé si tous les hommes gays, en même temps et pour une période de trois mois, respectent scrupuleusement les règles du safer sex. Si tous jouent le jeu, il n’y aura aucune nouvelle infection pendant cette période et à l’expiration de ce délai plus aucun gay ne sera en phase de primo-infection. Une source critique de propagation de l’épidémie serait ainsi tarie et un cercle vicieux brisé.

A Genève, le projet Mission:Possible ! a été mené de février à avril par l’association Dialogai.   Le poster présenté est disponible.