Skip to main content.

Les coulisses du Sidaction | Éric Chapeau-Åslund | Financement de la lutte contre le sida

Comment la dérive du Sidaction a tué des associations indépendantes qui luttaient contre le sida : témoignage du docteur Eric Chapeau-Åslund

7 juin 2008 (lemegalodon.net)

1 photo | | Votez pour cet article

Pourquoi et comment un médecin engagé contre le sida en est-il venu à dénoncer l’opération « Sidaction » ? Comment peut-on critiquer un organisme qui dit qu’il n’est là que pour faire du bien pour aider les malades et la recherche ?

Eric Chapeau est médecin. Pour se présenter, il explique qu’il a « beaucoup milité contre le sida des années 80 jusqu’au début des années 2000 » et conclue : « Je suis un peu votre ancêtre ».

Il y a une histoire officielle de l’opération de télévision Sidaction organisée par l’association Ensemble contre le sida (ECS, qui a par la suite repris le nom de l’opération). Le docteur Chapeau était dans les loges, car il avait accompagné Barbara. C’est elle qui ouvrira la soirée avec le témoignage de sa contamination à l’âge de 17 ans.

Sidaction 1994 : Lancement de la première opération de télévision par l’association Ensemble contre le sida pour récolter de l’argent

Première mise au point : Le « Sidaction » de 1994 n’était pas la première opération de récolte de fonds à la télévision. « Tout le monde avait dans l’esprit de faire une grande émission. Quelques associations se sont proclamées associations ’historiques’ en excluant toutes les autres. Il y avait Act Up, il y avait Arcat Sida, il y avait AIDES. Et ils ont décidé qu’ils représentaient le monde entier du sida, tous les acteurs de la lutte. Ils ont créé Ensemble contre le sida et préparé le Sidaction... »

Toutes les associations, qui étaient en province, auxquelles je participais étaient complètement exclues de cette opération.

C’est par « un immense hasard » que Barbara a été sélectionnée pour prendre la parole en premier. Néanmoins, son témoignage a « galvanisé les gens », c’est « pas moi qui l’a dit mais Line Renaud ». « On comprend pourquoi les gens sont restés et pourquoi ils ont donné... »

Ce soir-là, l’opération récolte près de 45 millions d’euros, et le témoignage de Barbara sera diffusé dans les jours qui suivent en boucle sur toutes les chaînes. Comment expliquer qu’une maladie aussi stigmatisée récolte autant d’argent ?

Y a-t-il eu une dérive de l’association qui a organisé le Sidaction ? « Mon opinion est que oui » réplique Eric Chapeau, et il ajoute qu’il y a peut-être encore « des choses à fouiller ».

Eric Chapeau est convaincu que Le Sidation a « tué la plupart des associations indépendantes provinciales et même parisiennes » parce que sa dérive « a dégoûté les gens qui étaient investis dans la lutte contre le sida ».

Discussion avec l’équipe radio autour des enjeux de la transparence autour de l’argent du sida, quatorze ans après le premier Sidaction.

Photos


Comment la garantie de transparence et fiabilité a disparue des statuts d'Ensemble contre le sida

Comment la garantie de transparence et fiabilité a disparue des statuts d’Ensemble contre le sida