Skip to main content.

Campagnes d’information et de prévention | Financement de la lutte contre le sida | Yves Levy

Le sida tue toujours : campagne de prévention Sidaction

9 octobre 2007 (Quotidien du Médecin)

10 Messages de forum | | Votez pour cet article

Voir en ligne : Le sida tue toujours : campagne de prévention Sidaction

C’est la première fois depuis sa création en 1994 que l’association Sidaction organise un point presse pour communiquer sur les résultats de son activité. Une exception nécessaire, étant donné la conjoncture : la France compte 7 000 contaminations par an, depuis deux ans. Une recrudescence due à un manque decommunication sur les réalités actuelles de ce fléau.

DES CORPS se frôlent, se touchent, se cambrent dans un ballet sensuel et langoureux de caresses. Les visages assoiffés de désir sont absorbés par l’Autre, l’extase, le plaisir. On pourrait croire à une pub pour un parfum. Rapidement, pourtant, le film tourne au cauchemar. Les corps grouillent dans un sablier. L’un d’entre eux s’écoule comme un grain de sable et s’écrase violemment, inerte, sur des corps entassés. Un message apparaît alors à l’écran : « Toutes les dix secondes, une personne meurt du sida dans le monde. » Voilà à quoi ressemblera le spot télévisé réalisé par Léo Burnett pour Sidaction, « si le BVP (Bureau de vérification de la publicité) ne le censure pas », a déclaré Bertrand Audoin, directeur général de Sidaction. Cette fois, l’association a voulu frapper fort. « Il s’agit de faire prendre conscience aux gens que le combat n’est pas fini et que l’on meurt encore du sida aujourd’hui », a martelé le Pr Yves Levy, responsable du service d’immunologie clinique à l’hôpital Henri-Mondor et président du comité scientifique et médical de l’association.

Sur le plan médical, le Pr Levy a souligné l’importance de relancer la recherche fondamentale en encourageant le travail des jeunes chercheurs. « L’avortement récent d’un essai de vaccination a brisé de nombreux espoirs, a-t-il regretté. Cependant, une trentaine d’autres candidats vaccins comme celui-ci sont en attente. Il faut persévérer ! » L’autre point sur lequel le Pr Levy a insisté est l’importance du dépistage précoce. « J’ai vu récemment un jeune homme de 19ans se présenter dans mon service à un stade très avancé de la maladie. Il n’avait même pas conscience de la nature du mal dont il souffrait. Il a aujourd’hui un risque sur trois de décéder dans l’année. »

Maisons d’accueil spécialisées. Pour la 6e édition du Sidaction, en mars 2007, ce sont 165 000 donateurs qui se sont mobilisés en appelant le 110. Résultat : 5,9 millions d’euros ont été collectés pour continuer la lutte contre le sida. « Quatre-vingt-dix-huit pour cent des donateurs ont tenu leur promesse », s’est félicité Bertrand Audoin, qui a noté une augmentation de 20 % des dons par rapport à l’année précédente. Des résultats « étonnants », selon le directeur de l’association, qui ne s’attendait pas à un tel succès en pleine période électorale. En France, les dons seront utilisés pour aider les 90 associations agissant dans ce domaine et qui accompagnent les patients atteints de la maladie. Des maisons d’accueil spécialisées pourront également voir prochainement le jour grâce à cette collecte, en Seine-Saint-Denis et dans le Sud, près de Nîmes. « Celle en Seine-Saint-Denis, qui aura une capacité d’accueil de 70places, sera ouverte aux personnes souffrant de pathologies lourdes et du sida qui ont besoin de rompre l’isolement et d’un suivi médical. Elles seront prises entièrement en charge par les équipes médicales et des structures seront prévues pour recevoir leurs familles », s’est réjoui Bertrand Audoin.

Le prochain rendez-vous Sidaction est prévu pour mars 2008. D’ici là, l’association espère que son nouveau film touchera un maximum de monde. « En cas de refus du BVP, nous savons que le film pourra être diffusé sur Internet », se console le directeur de Sidaction. Média qui a su fédérer 25 000 donateurs pour la plupart assez jeunes, lors de la dernière collecte. « Lorsque l’on sait que 15% des nouvelles contaminations en France touchent les moins de 24ans…, on se dit que le combat est loin d’être fini. »

Jessie Convers

Forum de discussion: 10 Messages de forum