Skip to main content.

Bertrand Audoin | Financement de la lutte contre le sida

Bertrand Audoin, directeur général de l’association Sidaction : « ll faut arrêter l’hypocrisie »

9 octobre 2007 (Quotidien du Médecin)

1 photo | 5 Messages de forum | | Votez pour cet article

Voir en ligne : Bertrand Audoin, directeur général de l’association Sidaction : « ll faut arrêter l’hypocrisie »

LE QUOTIDIEN DU MÉDECIN – Le film réalisé pour la prochaine campagne de Sidaction est assez choquant. On ne peut s’empêcher de faire le rapprochement de l’entassement des corps nus qui y figurent avec les charniers de la Seconde Guerre mondiale. Ce n’est pas un peu excessif, pour des images censées être diffusées à la télévision ?

BERTRAND AUDOIN – Oui, je reconnais que l’image est assez choquante. Mais c’est le but ! On parle quand même d’une épidémie qui fait près de trois millions de morts par an. La réalité partout dans le monde est également extrême. Je reviens d’une mission en Chine et au Burundi : ce qui s’y passe est absolument terrifiant.

Pendant les 30 secondes du film, on ne voit pas une seule fois un préservatif, alors qu’il s’agit quand même du seul contraceptif à l’heure actuelle qui protège du sida… Un oubli intentionnel ?

Oui, il s’agit d’un « oubli » intentionnel. Ce n’est pas le message que nous avons voulu faire passer cette fois. Lorsqu’on interroge les gens, on s’aperçoit qu’ils savent qu’il faut mettre un préservatif s’ils ont des rapports sexuels à risque. Mais ils ne le font pas ! Le message est donc de rappeler que l’on meurt toujours du sida. Avec les nouveaux traitements, comme la trithérapie, il y a eu une baisse de vigilance généralisée et une reprise de l’épidémie, particulièrement dans la population homosexuelle, chez les jeunes et les femmes qui pensent que le sida, c’est fini. Mais c’est faux. Il faut continuer à communiquer à ce sujet.

Le début du film expose des corps nus entrelacés, mimant une scène d’orgie. Pensez-vous que les téléspectateurs soient susceptibles de se reconnaître à travers cette scène ?

Les gens ne se reconnaîtront pas forcément tous au début, mais en tout cas sûrement à la fin ! C’est le plaisir que nous avons voulu représenter ici. Plaisir que la plupart des gens recherchent aujourd’hui. Il faut pourtant continuer à se protéger. Cela fait vingt ans que l’on entend dire que, si les gens étaient abstinents, il n’y aurait pas de sida. Mais il y aurait moins d’enfants, aussi ! Une chose est sûre, s’il y avait moins de personnes hypocrites, il y aurait moins de dégâts.

propos recueillis par Jessie Convers

Chiffres

– Dans le monde, une personne est contaminée toutes les 7 secondes. – 8 500 personnes meurent chaque jour du sida. – En France, 50 % des séropositifs diagnostiqués au stade sida ignoraient leur statut. – En 2010, le sida devrait avoir touché au total dans le monde 100 millions de personnes.

Photos


Bertrand Audoin

Bertrand Audoin

Forum de discussion: 5 Messages de forum