Skip to main content.

Campagnes d’information et de prévention | Financement de la lutte contre le sida | Médias et communication

Partouze dans un sablier géant et mort subite pour les séropositifs au nom de la récolte d’argent pour l’association Sidaction

3 octobre 2007 (lemegalodon.net)

38 Messages de forum | | Votez pour cet article

Dernière nouvelles

- Lemegalodon.net obtient (partiellement) gain de cause : Sidaction 2008 : la dérive d’un spot publicitaire
- Publicité pour l’association Sidaction : lemegalodon.net saisit le Bureau de vérification de la publicité (BVP)
- Publicité pour l’association Sidaction : Lettre au président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA)

Un ressort classique de la prévention du sida est la peur de la mort. Le message aux séronégatifs se résume à : « Protégez-vous, sinon vous mourrez ».

Ce message est, depuis le début de l’épidémie, profondément stigmatisant pour les personnes séropositives :
- Il renforce l’association entre le virus et la mort, alors que ce sont les maladies opportunistes liées au sida qui tuent.
- Il rend difficile d’expliquer qu’il est possible, aujourd’hui, de vivre avec la maladie grâce aux traitements antirétroviraux.
- Et il rend inaudibles les réelles difficultés de la vie quotidienne quand on est séropositif.

À l’occasion de la conférence de presse de l’association Sidaction, lemegalodon.net a appris qu’elle a réalisé « un film choc de trente secondes en vue d’une campagne médias ». Lemegalodon.net a visionné ce clip inédit de l’association, déjà en circulation sur le net.

Ce clip montre des hommes et des femmes qui copulent. On ne voit pas de préservatif, et implicitement il s’agit de rapports non-protégés et donc de prises de risque.

Dans ces images, on ne voit que des personnes à la peau blanche [1] contre un fond noir, alors qu’en France une découverte de séropositivité sur deux concerne une personne noire.

Zoom arrière, et on comprend que cette partouze géante se déroule à l’intérieur d’un sablier géant.

Toutes les dix secondes, une personne chute du haut du sablier vers le bas. Elle devient noire... c’est la mort fulgurante après la prise de risque.

Dans cette publicité dont l’objet est d’abord de « vendre » l’association Sidaction, les séropositifs vivants n’existent pas : soit on est blanc et séronégatif, soit on est noir (ou dans le pénombre) et... mort.

En trente secondes, ce clip remet en cause vingt-cinq ans de lutte des personnes séropositives pour affirmer leur dignité et leur volonté de vivre avec le VIH.

Oui, on meurt encore du sida, y compris en France. Partout, la maladie reste une horreur et, surtout, une injustice, surtout quand il n’y a ni prévention, ni accès aux médicaments, ni moyens matériels de survie.

Peut-on représenter ce drame de la pandémie à l’échelle du monde, qui frappe d’abord les populations pauvres du Tiers monde, par des corps blancs qui s’entremêlent ?

« Dans le monde, une personne meurt du sida toutes les dix secondes. Le temps presse, envoyez vos dons » [2].

Avant d’envoyer vos dons à l’association Sidaction, lemegalodon.net vous invite à réflechir :
- Que signifie ce détournement de la violence et de la mort liées à la maladie au profit d’une campagne publicitaire ?
- Comment les personnes atteintes, qui se battent pour vivre avec la maladie dans la dignité, verront-elles ce clip, qui leur promet la certitude d’une mort fulgurante ?
- Quel sera l’impact de ce « film choc » face à la générosité et à l’intelligence du grand public ?


Pub Sidaction Sablier Humain
Uploaded by PeteRock

Notes

[1] On aperçoit peut-être une ou deux personnes à la peau foncée, mais c’est difficile de vérifier...

[2] Le clip a été revu et affiche maintenant le slogan « Protégez-vous ». Il n’empêche que l’objet reste le même : récolter de l’argent pour l’association Sidaction. Lire Sidaction 2008 : la dérive d’un spot publicitaire.

Forum de discussion: 38 Messages de forum