Skip to main content.

États-Unis d’Amérique | Criminalisation des séropositifs

USA : taire un comportement sexuel à risque expose à des poursuites

17 juillet 2006 (lemegalodon.net)

| Votez pour cet article

SAN FRANCISCO - Les porteurs du virus du sida pourront être tenus responsables en justice, même s’ils ignorent être infectés, a estimé la Cour suprême de Californie. Elle a jugé répréhensible le fait de taire un comportement sexuel à risque à son ou à sa partenaire.

Voir en ligne : USA : taire un comportement sexuel à risque expose à des poursuites

Cette décision sans précédent porte sur un contentieux entre une femme et son mari, qui s’accusent mutuellement de s’être transmis le virus du sida. La plus haute juridiction de l’Etat a jugé qu’il était légitime d’arguer du comportement sexuel passé d’un partenaire dans le cadre de poursuites au civil.

"Nous concluons que le tort de transmission du virus VIH par négligence ne dépend pas seulement du fait de connaître son infection", et concerne aussi les situations où le justiciable a eu un comportement sexuel à risque, ont écrit les juges dans cette décision adoptée à quatre voix contre trois.

"Pour faire simple, cela veut dire que même si vous ne saviez pas, vous auriez dû savoir", a déclaré à l’AFP mercredi Roland Wrinkle, l’avocat de la femme, qui accusait son mari de lui avoir caché qu’il avait entretenu des relations homosexuelles multiples par le passé.