Skip to main content.

Agenda | Dérive culturaliste | Droit du travail

Médecine raciste ? Rassemblement devant le Conseil régional de l’Ordre des médecins

1er juillet 2006 (AC !)

1 Message | | Votez pour cet article

Le surpoids et les pieds plats sont ils des caractéristiques ethniques propres aux Camerounais ?

Voir en ligne : Médecine raciste ? Rassemblement devant le Conseil régional de l’Ordre des médecins

Réponse le 1er juillet lors d’une audience devant le Conseil National de l’ordre des médecins.

Nous ne sommes pas en Afrique du Sud pendant l’apartheid ou aux Etats-Unis dans les années 50, mais bien en France dans les années 90 : tout commence pour Mme S. par un accident du travail, une grave entorse à la cheville : malgré les soins, Mme S. est en 1999 déclarée inapte à son travail d’aide soignante et mise en invalidité 2ème catégorie en octobre 2000.

Mme S . demande alors à la CPAM de lui délivrer les prestations prévues au titre de la rechute liée à un accident du travail : refus de la CPAM, l’affaire est portée devant le Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale de Paris. Mme S pense avoir de bonnes chances de l’emporter, plusieurs médecins ayant confirmé que l’invalidité est bien liée de manière directe à l’accident.

Mais l’impensable survient : le médecin mandaté par le Tribunal rend une expertise dans laquelle il affirme que les douleurs de Mme S proviennent de son surpoids et de ses pieds plats, maux liés selon lui à son origine ethnique ! ! !

« Il est à noter un surpoids notable qui favorise nettement l’évolution vers un pied plat favorisé par l’origine ethnique de la patiente « , nous dit ce médecin. « On sait pertinemment que le surpoids et l’origine ethnique favorisent les arthroses secondaires du pied « , ajoute-t-il.

Effarant ? Pourtant le tribunal se basera sur ce rapport pour interdire à Mme S., l’accès à ses prestations : pendant plusieurs années, celle-ci va se battre pour faire reconnaître ses droits tout en survivant avec une maigre pension d’invalidité.

Aujourd’hui après un an de sollicitations et de mobilisation, le Conseil Régional de l’Ordre des Médecins s’est enfin saisi de l’affaire.

AC Paris appelle à un rassemblement en solidarité avec Mme S ., devant le Conseil de l’Ordre, le 1er juillet, 37, rue de l’IENA, métro IENA à partir de 9h30

Forum de discussion: 1 Message