Skip to main content.

Les coulisses du Sidaction | Financement de la lutte contre le sida | Gilles Alfonsi | Pierre Bergé | Rémi Darne

Editorial : « Pierre Bergé refuse catégoriquement une confrontation des points de vue sur l’utilisation des fonds du public »

1er mars 1996 (Combat face au sida)

Recommander cet article | Votez pour cet article

Le Sidaction 96 aura été la réédition de celui de 1994, sans garanties nouvelles quant à la transparence de la gestion des fonds, sans débat sur les choix d’Ensemble contre le sida.

La position de Pierre Bergé, son président, qui refuse catégoriquement une confrontation des points de vue sur l’utilisation des fonds du public, n’est pas admissible dans un système démocratique.

Nous publions intégralement son droit de réponse à notre dossier sur "L’argent du Sidaction", ainsi que celui de Arnaud Marty-Lavauzelle, le président de Aides Fédération.

Face au mercantilisme des laboratoires pharmaceutiques, les peuples. Face au cynisme de ceux qui prônent le libéralisme économique appliqué au domaine médical, à toute la vie sociale, l’exigence de services publics de qualité et accessibles à tous et d’une responsabilité sociale des entreprises. Le retrait du test Abbot, réalisé en catastrophe, pose le problème de la réglementation des conditions de mises sur le marché des tests comme des traitements. Qu’on ne cherche pas, avec des arguties techniques, à nous tromper sur les enjeux financiers de la lutte contre le sida !

Plus largement, l’intervention concertée des citoyens, prenant le temps de penser les intérêts contradictoires en jeu, est une urgente nécessité. Qu’on se le dise : la déréglementation en matière de traitements nouveaux est un risque majeur ! Notre dossier sur le thème “lutte contre le sida et transparence�� ? -illustré par notre parfait ami Chamizo- aborde ces questions de fond.

En couverture, Boisrond nous offre une image solidaire, le ruban sur le cœur.

Le photographe Patrick Bard nous livre ses réflexions sur le thème de l’exclusion politique, à partir de son travail sur les camps d’internement français pendant la seconde guerre mondiale. Les glissements vers le totalitarisme sont parfois difficilement perceptibles... Tirons de cette époque quelques enseignements pour aujourd’hui, au moment où Roger Garaudy et l’Abbé Pierre se font les promoteurs des idées négationnistes.

Sur un autre sujet, le communautarisme, un livre vient relancer le débat. Nous donnons notre point de vue, ainsi que Thierry Meyssan, président du Projet Ornicar.

Vous retrouverez vos rubriques habituelles (témoignage, international, culture...) et des articles variés, notamment sur la prévention du sida.

Combat face au sida continue - Pierre-Louis Marger succède à Rémi Darne, décédé le 19 février dernier, comme directeur de publication -, avec le souci de vous intéresser jusqu’à susciter votre abonnement, non comme un chèque en blanc mais comme une contribution à une démarche.

Gilles Alfonsi

Article paru dans Combat face au sida N° 4, mars-juin 1996.