Skip to main content.

Campagnes d’information et de prévention | Téléphonie sociale

Sida Info Service : pour les immigrés, ça sonne mais ça ne répond plus !

31 janvier 2006 (lemegalodon.net)

4 Messages de forum | Recommander cet article | Votez pour cet article

Alors que les immigrés et leurs enfants sont plus que jamais en première ligne sur le front du sida, Sida Info Service vient d’annoncer la « suspension » du service réponse en langues étrangères [1].

Nous regrettons le fait que l’INPES et Sida Info Service n’ont pas consulté les premiers concernés avant d’arriver à cette décision.

Nous déplorons les choix historiques de la direction de Sida Info Service qui ont débouché sur cette suspension, à commencer par le refus, dès la mise en place de sa ligne téléphone, d’associer les partenaires qui avaient oeuvrés pour démontrer la nécessité de « répondre à toutes les populations sur le front du sida ».

Comme d’autres associations classiques, la direction de Sida Info Sida semble estimer qu’elle est capable de gérer la santé et la prévention des immigrés... sans eux ! Notre santé serait ainsi un problème pour le contrôle de l’immigration, comme en témoigne la collaboration de Sida Info Service avec l’ANAEM (ex-OMI) sous tutelle du Ministère de l’Intérieur [2]... Ce n’est rien de moins qu’une gestion de type colonial de la prévention sida et la négation du droit à l’information des populations immigrées, alors que nous sommes pointés du doigt comme si nous étions responsables de nos contaminations et non pas les pouvoirs publics (financeur unique de Sida Info Service) qui ont laissé faire l’épidémie et qui ont abandonnés les familles frappées par le sida depuis 25 ans.

Comme le démontre l’échec de son service « réponse en langues étrangères », une telle gestion est vouée à l’échec.

C’est pourquoi nous appelons Sida Info Service et l’INPES à recevoir le Comité des familles pour entendre nos préoccupations alors que nous luttons pour survivre au sida, et pour rouvrir le dialogue afin d’élaborer ensemble de nouvelles approches de prévention qui reconnaissent notre pleine dignité et notre humanité.

Sida Info Service, une ligne téléphonique pour les Français d’abord ?

En mai 1998, Migrants contre le sida [3] publiait une lettre ouverte à Yves Ferrarini, directeur de Sida Info Service, à partir du constat que, malgré sa bonne volonté, l’incapacité du service à s’adresser aux populations immigrées était déjà flagrante.

Lettre ouverte à Sida Info Service

Sida Info Immigré, une permanence téléphonique montée par Migrants contre le sida, fait ses preuves sans aucun soutien des pouvoirs publics ou de Sida Info Service

Face au refus de M. Ferrarini d’ouvrir le dialogue avec les familles issues de l’immigration frappées par la maladie, Migrants contre le sida ouvrira deux ans plus tard sa propre permanence téléphonique, « Sida Info Immigré ». Ce service démontrera la pertinence de l’outil téléphone auprès d’un public multi-lingue, sans aucun soutien de Sida Info Service ni des pouvoirs publics. De plus, en présentant des réponses juridiques et médicales à l’émission de radio Survivre au sida, cette ligne est la preuve qu’une articulation entre demandes individuelles et réponses collectives est bien possible.

Migrants contre le sida propose un numéro d’appel aux malades immigrés (AFP)

Mieux vaut tard que jamais : le Conseil d’administration de Sida Info reçoit les initiateurs de Sida Info Immigré

Interpellé par les médias, M. Ferrarini invitera enfin Migrants contre le sida à une réunion du Conseil d’administration de Sida Info Service le 26 mai 1999 pour entendre nos revendications et nos besoins. C’est dans la foulée de cet échange que naîtra la ligne téléphonique en langues étrangères proposé par Sida Info Service.

Sida Info Service ouvre une permanence d’écoute en langues étrangères

Une fois sa ligne mise en place, Sida Info Service raccroche sur ses partenaires

Mais, une fois le service mis en place, la direction de Sida Info Service a raccroché. Elle nous a écarté de toute participation ou droit de regard dans la gestion et le développement de ce service, alors que nous réclamions la participation des personnes concernées à la gestion et à l’évaluation de la ligne téléphonique [4].

Paris, le 31 janvier 2006

Contact presse : 08 70 44 53 68

Lire notre dossier de presse : L’histoire et l’oubli de la mise en place de la ligne en langues étrangères chez Sida Info Service

Notes

[1] Lire Suspension du service réponse en langues étrangères de Sida Info Service.

[2] Lire L’Office des migrations internationales : amie ou ennemie.

[3] Migrants contre le sida est le collectif dont le travail est à l’origine de l’émission Survivre au sida et du Comité des familles pour survivre au sida

[4] Un compte rendu interne à Sida Info Service qui retrace l’historique de la ligne en langues étrangères ne fait d’ailleurs aucune mention des réunions avec Migrants contre le sida.

Forum de discussion: 4 Messages de forum