Skip to main content.

États-Unis d’Amérique | Criminalisation des séropositifs | Dr Samuel Claude | Sang contaminé

Un jeune séropo inculpé pour avoir tenté de vendre son sang à une multinationale des produits sanguins

27 octobre 2005 (lemegalodon.net)

5 Messages de forum | | Votez pour cet article

Toutes les versions de cet article : français English

Discussion avec le docteur Samuel Claude, président de l’Association de défense des victimes de l’affaire du sang contaminé, autour de l’arrestation d’un jeune séropositif aux Etats-Unis.

La police américaine vient d’arrêter un jeune séropo de 22 ans, pour avoir tenté de vendre son sang alors qu’il se savait séropositif.

Selon Lynn Hightower, porte parole de la police de la ville de Boise dans l’état de l’Idaho, « c’est la première fois que quelqu’un enfreint la loi en donnant son sang ».

Ce séropo, dont la photo et l’identité ont été révélée à la télévision nationale, a comparu devant le tribunal lundi après-midi, pour le délit d’avoir « sciemment tenté de transmettre des fluides corporelles contenant du virus VIH ». Il risque jusqu’à 15 ans de prison.

Le « centre plasma » où il a donné du sang est la propriété de la société Biomat USA, une chaîne qui appartient à Grifols, une multinationale côtée en bourse qui vend, achète et gère les produits sanguins.

Selon Eric Segal, vice président de Biomat, l’inculpé aurait menti dans le questionnaire auquel doivent répondre tous les donateurs.

Biomat paye entre 25 et 40 dollars par visite, pour « le temps consacré » par les donateurs.

Forum de discussion: 5 Messages de forum