Skip to main content.

Barbara Wagner | Criminalisation des séropositifs | Didier Lestrade | Homosexualité

Didier Lestrade, fossoyeur de la cause pédé et sida, manipulateur de Femmes positives ?

1er juillet 2005 (Blog de Nightcrawler)

6 Messages de forum | | Votez pour cet article

Hier, donc j’ai retrouvé mes potes de Warning. Une année bien chargée, mais loin d’être terminée. Ce qui se met en place pour les séropos en France est des plus flippant. Je m’explique.

Voir en ligne : Didier Lestrade, fossoyeur de la cause pédé et sida, manipulateur de Femmes positives ?

LESTRADE

Ç’est lourd à dire encore. Didier était un ami. J’ai passé quatre ans à Act Up-Paris. Je m’occupais du Dossier prévention pendant les deux années de présidence de Phil Mangeot. Il était impossible de travailler sur les enjeux de prévention pédé, et je crois que j’en aurais des belles à écrire mais bon. Donc, j’ai relancé finalement ActUp-Lyon en étant Président pendant une année. J’ai servi plus de tuteur pour encourager des jeunes à créer leur Act-Up, parce que je considérait les choses suivantes :

- 1° l’épidemie et les enjeux des malades possèdent des divergences sur le plan régional.
- 2° Il y a un pôle pharmaceutique important dans la zone du diamant alpin. Il était plus éfficace par exemple de zapper la chaine de fabrication de ROCHE en Suisse, que ses bureaux administratifs à Paris.
- 3° Il existait un réel désir de faire bouger les choses à Lyon, entre une classe politique homophobe vieillissante, un développement de visibilité gay, un état des lieux des structures hospitalières à revoir.

Ma dernière année à Act Up-Paris n’a été que nausée. Bernard Kouchner portant la banderole du premier décembre alors que pas une seule commission (Prévention, Prison, Toxicomalie, Droits Sociaux, Traitements & Recherche) n’avait pas au moins dix reproches à lui faire à lui et son ministère. Et puis, Pierre Bergé qui fait un monument aux morts du Sida (Fabrice Hybert est l’artiste), moi, je ne sais pas pour vous, mais il me semble que la guerre n’est pas terminée. En tant que séropo, je me suis senti légèrement enterré vivant, nié.

Avec d’autres, nous avons claqué la porte et pensé autrement en faisant WARNING, un think tank pédé, sur l’épidémio, la qualité de vie, les tendances sex, l’info scientifique. Didier nous a rejoint, mais très vite il y a eu des bémols. Il a éssayé de nous "piloter", et puis au niveau des informations épidémio, il commençait à faire une selection entre celles qui servaient sa thèse, voir même utiliser le mensonge pour légitimer sa position.

VIENT L’AFFAIRE LOUISE HOGGARTH

Olive m’avait parlé de ce film, cela nous intéressait de le voir, j’ai pris contact avec louise sur le net, et nous avons travaillé ensemble pour organiser une projection à Paris, et faire les traductions. Mais Didier s’est barré en récupérant le tout en son nom, j’ai encore les mails de Louise comme preuve à l’appuie. Didier savait que ce projet me tenait à coeur, je ne lui pardonne pas, c’est la deuxième fois que je le vois agir en fourbe.

PUIS VIENT L’AFFAIRE FEMMES POSITIVES...

Nadia d’Act Up-Lyon avait eu un contact avec Barbara Wagner de Femmes+. Au départs, ces filles ne voulaient juste que soit reconnu leur cas d’abus de confiance, pas criminaliser les séropos, mais comme Didier avait également les contacts, ça a très vite vrillé... Mal vrillé. Femmes + est en contact avec des députés UMP de la région PACA en vue d’une loi pénalisant la contamination, Femmes + souhaite le dépistage obligatoire quitte à faire tomber le secret médical. Aux dernières assises du CRIPS, Femmes + a reçu un avis favorable de son dossier de subvention par ECS pour éssayer de "calmer le jeu". Didier nous avait répondu :"je ne manipule pas Femmes + je conseille Barbara Wagner.". Dans Quel but ? Didier Lestrade veut être le Larry Kramer français et fermer les bordels, les interdires, quitte à devenir dangereux et accroitre la fragilité sociale des séropos. Il s’en fout des malades, il s’en fout des précaires, seul compte sa vengeance contre Dustan, Act Up, et maintenant Warning. Didier Lestrade est dépassé et ne peut formuler que des réponses simplistes et dangereuses faces a des enjeux qui demandent des subtilités qu’il ne possède pas.

La situation est dangereuse. Politiquement, médiatiquement, socialement, et épidémiologiquement.

Didier Lestrade est en train d’écrire un quatrième livre...

Jorge dit que je dois m’éxprimer, me mettre en avant, et faire ce texte pour neutraliser ce fossoyeur de la cause pédé et sida. Il me dit aussi que je dois crever le plafond de verre et me mettre en avant. Moi je voulais simplement mettre l’info épidémio/qualité de vie au service des séropo et des pédé, donner les moyens aux interessés de réfléchir avec des sources fiables et pertinentes.

Nous savons ce qu’il en coute pour un séropo de se mettre en avant, et par ailleurs, j’ai déjà un pied dedans, ne serait-ce que dans les bouquins de Didier, Act Up-Lyon, mais ça me fait peur je l’avoue. Mais d’un autre côté, ce qui se proflie, n’est pas bon pour TOUS LES SEROPOS. Rester silencieux peut avoir des conséquences dangereuses pour mes semblables.

J’aimerais bien entendre les points de vue de mes semblables...et autres.

Forum de discussion: 6 Messages de forum