Skip to main content.

Droit du travail | Homosexualité

Communiqué des Amis de Colette : Tentative de manifestation ACT UP/CGT du 29 avril 2005

2 mai 2005 (Les amis de Colette)

7 Messages de forum | | Votez pour cet article

En l’absence - remarquée et remarquable - de l’instigateur, une poignée de militants CGT et ACT UP a tenté, en vain, de salir la réputation de Colette cet après-midi !

Vendredi après-midi, Colette a du affronter une seconde manifestation diffamatoire, dans l’affaire l’opposant au salarié qui prétend avoir été licencié en raison de sa séropositivité.

Six ou sept militants d’ACT UP - agissant probablement en "électrons libres" - et à peine deux ou trois de la CGT venus du CNAM voisin, tentèrent de déployer une banderole et deux drapeaux devant la vitrine des Cahiers de Colette. Armés d’un mégaphone et de cornes de brume, afin d’éviter tout dialogue, ils ont cherché à lancer quelques slogans destinés à mobiliser les passants contre notre libraire, tout en distribuant un tract ou mensonge et calomnie se disputent la plus belle place.

Après quelques tentatives, les très nombreux amis et clients de Colette, qui nous ont rejoints aux premiers sons de la manifestation, ont réveillé à leur tour leur âme de militants : comme "un seul homme", ils se sont alignés devant la banderole afin d’empêcher sa prise en photo. Puis, par des déclarations scandées en coeur, ils ont couverts les pauvres slogans de la dizaine de manifestants.

ACT UP S’EST FAIT BERNER

Loins d’être naïfs et abusables, voisins et passants ont vite compris la manoeuvre. Ils ont alors interpellé les militants d’ACT UP en les invitant à réfléchir à la manipulation dont ils étaient, eux aussi, les victimes. Car le constat était évident et ne pouvait que les troubler : près de la moitié de la centaine de personnes venues soutenir Colette était constituée de séropositifs. ACT UP s’est fait berner par le "grand absent" - et néanmoins auteur de ce désordre - et ne put que constater que ceux qui, habituellement, soutiennent ses combats et en sont les principaux bénéficiaires, se trouvaient cette fois-ci de l’autre côté de la "barricade" !

LE COUP DE LA CLEMENTINE !!

Pour bien faire entendre raison aux copains abusés qu’ils comptaient dans les rangs opposés d’ACT UP, Régis et Florian, séropos tous les deux, proposèrent à Colette le coup de la Clémentine !! C’est ainsi qu’ils ont chacun "roulé une joyeuse pelle" à notre libraire préférée qui se prêta à la démonstration avec une visible sincérité et une grande émotion !

Petit florilège : au slogan "Colette n’aiment pas les séropos !", la foule a répondu "Colette n’aime pas les perroquets !". A celle qui lança "Colette, culture marchandise", la foule, dans un grand éclat de rire répondit à cette absurdité par "Achète toi un cerveau !". Enfin le mot "Menteur !", scandé par tous ceux présents à l’encontre des manifestants, a totalement couvert le slogan "Ici on licencie les séropos !", et fini de décourager le pauvre mégaphone qui commença, lui aussi, à prendre fait et cause pour Colette en refusant, plus longtemps, d’amplifier tous les mensonges que l’on tentait de lui faire porter.

LE RIDICULE NE TUE PAS, LUI, ET HEUREUSEMENT !

Enfin, totalement cernée puis petit à petit repoussée pas nos nombreux amis montant au "contact", cette petite dizaine de militants s’en est allée vers d’autres combats, probablement plus justes ceux-là. Et c’est en frôlant malheureusement le ridicule, qu’ils sont repartis applaudis par la foule pour la clairvoyance de leur dernier slogan : "Voilà, c’est cela, la lutte contre le sida !". Car, en effet, c’est bien cela, tristement, la lutte contre le sida selon ces quelques militants d’ACT UP : elle a perdu son âme, se trompe de combat, préjuge sans même prendre le soin de se renseigner et d’entendre la partie défenderesse !

Une dernière info à méditer pour eux : Colette fut l’une des 1000 personnalités dont la photo fut exposée par le Sidaction, aux côtés de M. Kazatchkine, sur la passerelle des Arts à Paris, à l’occasion des ses 10 ans.

Mesdames et Messieurs d’ACT UP et de la CGT, à moins d’aimer le ridicule, il faut réfléchir avant d’agir !

Les amis (séropos) de Colette

Paris, le 29 avril 2005

Forum de discussion: 7 Messages de forum