Skip to main content.

Financement de la lutte contre le sida

Où est l’argent des malades ? Ce que les séropositifs pensent du Sidaction, organisé en notre nom

14 avril 2005 (lemegalodon.net)

16 Messages de forum | | Votez pour cet article

Un poisson d’avril sème la panique et l’hystérie au Sidaction... Pourquoi ?

Un poisson d’avril [1] pour dénoncer le spectacle honteux organisé en notre nom par Sidaction a suscité de nombreuses réactions sur le site, sur le répondeur de l’émission...

Les organisateurs du Sidaction, eux, ne nous ont même pas contacté. Est-ce un signe supplémentaire de leur mauvaise conscience et de leur mépris pour les malades ? Si une association de malades en vient à les dénoncer ainsi, le minimum serait d’écouter ce que nous avons à dire, les questions que nous avons à poser, pour ensuite y répondre publiquement. Pour l’instant, nous avons eu droit qu’à un écran de fumée avec un démenti et la propagation de fausses rumeurs nous concernant. C’est lamentable.

L’émission Maghreb-Afrique Survivre au Sida publiera prochainement d’autres pièces à conviction sur le Sidaction et ses organisateurs.

Alors que les séropositifs sont majoritairement dans la précarité économique et sociale, que penser de cette solidarité spectacle organisée en notre nom ?

Un des objectifs était aussi de donner la parole aux personnes vivant avec le VIH, pour entendre ce qu’ils pensent du Sidaction organisé en notre nom.

Pour Monique, le véritable scandale, c’est le Sidaction et ses dirigeants qui « mènent une vie sans problème »…

Je suis scandalisé par les dirigeants du Sidaction. Je trouve anormale que l’on joue avec nous comme avec des pions que l’on déplace de temps en temps. Moi-même séropo depuis 1992, j’ai perdu mon époux suite à une transfusion. Je me suis battue comme une lionne. Résultat : les dirigeants de l’époque sont blanchis et nous nous sommes retrouvées seules, ma fille et moi, face à des salauds qui mènent une vie sans problème, alors que moi je suis vraiment malade. Je viens d’apprendre il y a un mois que je suis atteinte d’un cancer au niveau de l’utérus. Je vais être hospitalisé dimanche soir. Alors ne me parlez pas de ces gens qui sont soi-disant là pour nous aider. Pour ma part je n’ai vu personne, je me démerde seule.

Madie, très en colère face au spectacle du dernier Sidaction, s’interroge sur l’utilisation des fonds récoltés, alors que les séropositifs qu’elle connaît sont majoritairement dans la galère :

Bon, poisson d’avril ou pas, nous sommes nombreux, les séros, à dire que c’est honteux, ces manifestations soi-disant contre le sida, car nous savons tous que les fonds iront d’abord aux GO (gentils organisateurs).

Le VIH ne rend pas idiot... Même après 10 ans, je suis là, la tête sur les épaules ! Des gens en France sont seuls, sans rien... mais fiers ! De toute façon, quand ils sonnent à la porte d’une association reconnue d’utilité publique, on ne peut jamais rien pour eux... Qu’ils crèvent !!!! Un séro ? Quelle valeur ??? Y en a marre que les nantis se fassent de la thune sur notre dos. Le SIDA : marché porteur !

Virons ces gens qui ne pensent qu’à leurs égos, leurs voyages gratos, leurs restos sur notre compte et leurs bas de laine qui gonflent. Laissons les séros s’auto-gérer... Nous connaissons nos besoins. Nous avons des comptables, des gestionnaires, des banquiers, des toubibs séros. Tous les corps de métiers sont représentés dans ce VIH.

Que l’État ne permette plus ces enrichissements sur la maladie et la douleur humaine. Virons ces cancrelats qui ont usé et abusé la détresse des séropos.

Facile à toutes ces personnalités de pleurer sur le sort de ces pauvres séros. Ce sont pour la plupart des artistes : ils ont la larme professionnelle.

La regrettée Barbara faisait beaucoup pour la cause du sida. Jamais on ne l’a vue se trémousser pour soi-disant ramasser des dons, mais elle n’avait pas besoin de promos pour vendre ses disques !

Voilà combien d’années que nous engraissons ces parasites et pendant ce temps-là, les séros crèvent dehors car pas d’appart, se suicident car seuls au monde, et tout ça SEULS sans télé ni paillettes.

Nous, les survivants, battons-nous pour nos frères et sœurs qui dorment dans les cimetières du monde faute de ne pas avoir reçu de soins, de nourriture ou tout simplement un geste d’amitié. Merci d’avoir lu jusqu’au bout, mais j’étais très en colère !

Alors que des séropositifs soutiennent notre dénonciation du charity bizness du Sidaction, d’autres ont réagi très violemment, comme si notre poisson d’avril pouvait compromettre la récolte d’argent. Heureusement, la vacuité du Sidaction est telle que si l’association peine à récolter l’argent du public, elle n’a pas eu besoin de nous pour en arriver là !

Joël est salarié d’une association classique de lutte contre le sida. L’émission l’avait soutenu et donné la parole quand il avait des problèmes pour obtenir la prise en charge de ses soins complémentaires :

Je trouve votre façon de prendre les séropos pour des imbéciles. Vous n’avez pas assez avec la discrimination, les erreurs, le rejet et vous vous faites une connerie immense. J’espère que le Sidaction portera plainte et qu’il vous obligera à fermer ce forum. Vous avez été des extrémistes pires que des racistes, Je vous trouve ignoble. Au nom de tous les malades du Sida, j’espère que vous aller réparer cette immense connerie.

Nordine, séropo depuis vingt ans, lui répond :

Salut, cette plaisanterie ne nuit nullement aux malades mais à ceux qui en profitent, car les malades ne voient que les miettes de ces dons. Je parle en connaissance de cause. S’il y avait plainte, ce sont ces plaignants qui seront dans la mouise, sois en sûr.

Jeremy est un autre auditeur venu défendre les stars contre ces méchants séropositifs râleurs et ingrats des miettes qui leur sont jetées :

Messieurs [2], Sachez que votre plaisanterie a été reprise par des vrais sites d’actualités [3]. J’ai prévenu le Sidaction de votre blague et, étrangement, ça ne les a pas fait rire. Sachez qu’ils comptent porter plainte et j’espère que Line Renaud et Clementine Celarié en feront autant ! Cordialement.

En effet, entre soutenir les séropositifs et défendre les stars, il faut choisir :

En effet, ce serait bien que toute cette bande de « vedettes » porte plainte. Ainsi, nous aussi, nous pourrions recueillir les témoignages de tous les gens laissés en bord de route par AIDES et les autres associations, pour à notre tour demander des comptes. Pourquoi, aujourd’hui à Paris, des gens séros, français ou étrangers, homos ou hétéros, se retrouvent-ils sans domicile, sans ressources, sans soins. Des marginaux, me direz-vous ? Que nenni : des anciens cadres, des instits, des ouvriers, enfin, des êtres humains qui vagabondent. Allez voir à Basiliade, petit assoc bien discrète : combien de pauvres gens se douchent, lavent leur linge et mangent un petit bout avant de repartir dans la rue faute de moyens ! Passez le midi à Tibériade : vous verrez des religieuses servir comme des rois des séros qui ne peuvent cuisiner chez eux, n’ayant pas de chez eux. Alors, défendez Line Renaud et ses amis, c’est votre droit. Moi je défends mes frères et sœurs de misère dans le VIH. Et je compte bien qu’un jour, toutes ces mascarades à deux ronds prendront fin. Je vous fais des bisous à tous… même aux grincheux.

Notes

[1] Lire Sidaction : Communiqué d’Ensemble contre le sida et Sidaction : un poisson d’avril... pour les séropositifs !.

[2] L’équipe de l’émission est majoritairement féminine.

[3] Le site survivreausida.net est un vrai site d’actualité.

Forum de discussion: 16 Messages de forum