Skip to main content.

Campagnes d’information et de prévention | Criminalisation des séropositifs | Dominique Costagliola | Financement de la lutte contre le sida | Willy Rozenbaum

Willy Rozenbaum, président du Conseil national du Sida, reçoit le Comité des familles pour survivre au sida

30 mars 2005 (lemegalodon.net)

1 photo | Recommander cet article | Votez pour cet article

Mercredi 16 mars 2005, le professeur Willy Rozenbaum, président du Conseil national du sida, et Madame Dominique Costagliola, présidente de la Commission prévention du Conseil, ont reçu le Comité Maghreb-Afrique des familles pour survivre au sida.

Suite à son audition devant le Conseil, le Comité des familles pour survivre au sida va demander à M. Philippe Lamoureux [1], directeur de l’Institut national pour la prévention et l’éducation à la santé, de les recevoir pour entendre nos revendications concernant l’urgence de mener des actions d’information sur le terrain des contaminations, dans les cités et quartiers pauvres, partout où vivent les gens les plus exposés sur le front du sida.

Ayant appris l’intention du Conseil de consacrer un chapitre de ses recommandations sur la prévention à la question de la criminalisation, les représentants du Comité des familles pour survivre au sida, ont remis au Professeur Rozenbaum la prise de position du Comité intitulé Pourquoi nous refusons l’enfermement de nos contaminateurs [2].

Notes

[1] Lire Communiqué : Lucien Abenhaïm, Directeur général de la Santé, méprise le droit à la parole et à l’image des familles immigrées confrontées au VIH et Les radios commerciales à public « communautaire » face aux familles de l’immigration touchées par le sida.

[2] Pourquoi nous refusons l’enfermement de nos contaminateurs.

Photos


Deux militants du Comité des familles devant le Conseil national du sida, rue d'Astorg

Deux militants du Comité des familles devant le Conseil national du sida, rue d’Astorg