Skip to main content.

Agenda | Associations humanitaires

Procès de Reda face aux médecins de la Croix-Rouge : jugement en appel le 7 décembre 2004

7 décembre 2004 (lemegalodon.net)

4 Messages de forum | Recommander cet article | Votez pour cet article

Reda relaxé ! : Croix-Rouge : relaxe confirmée le 7 décembre 2004 pour Reda, animateur de l’émission de radio Survivre au sida

Jugement en appel le 7 décembre 2004 à 13h30 11ème Chambre de la Cour d’Appel de Paris

En avril et juin 1999, Reda Sadki avait participé à l’occupation du Centre du Moulin-Joly de la Croix-Rouge Française, pour dénoncer les pratiques discriminatoires des médecins de ce centre caritatif réservé aux plus pauvres.

Les pratiques de ce centre étaient déjà dénoncées par des médecins qui s’étaient même opposées publiquement à son ouverture.

En contestant l’injustice subie par des malades soumis aux humiliations et au contrôle social imposés par les médecins du Centre du Moulin-Joly, en saisissant ensuite les autorités de tutelle, Reda a refusé de se rendre complice de ces pratiques.

Quand la DASS de Paris avait enfin ouvert une enquête administrative sur le centre, la Croix-Rouge a déposé une série de plaintes fabriquées de toutes pièces contre Reda.

De ces plaintes, l’instruction n’a retenu que le fait de l’occupation, et rendu un non-lieu concernant toutes les accusations mensongères et diffamatoires de violences, de dégradations et même de vol.

La Croix-Rouge est-elle une institution sacrée ?

Condamné en première instance à 4 mois de prison et 10 000 euros d’amende pour « violation de domicile » (l’occupation politique n’est pas un délit en droit français !), les juges avaient clairement signifié leur mépris et leur volonté de détruire le travail mené par l’émission animée par Reda depuis bientôt dix ans pour informer et donner la parole aux séropositifs de l’immigration et de la banlieue.

En appel, il a au moins été possible d’expliquer la légitimité et la pertinence de notre combat pour dénoncer les discriminations que subissent les malades les plus précaires.

Ni Marc Gentilini, président de la Croix-Rouge Française, ni Marc Bary, directeur du Centre du Moulin-Joly, étaient présents à l’audience.

Le jugement en appel sera rendu mardi 7 décembre à 13h30, à la 11ème chambre de la Cour d’appel de Paris, métro Cité.

Pour que Reda puisse continuer son travail pour l’émission et pour le Comité des familles, rejoignez-nous le 7 décembre 2004.

Contact presse : 08 70 25 12 50

- Dossier complet et archives de la campagne : Associations humanitaires

- La Croix-Rouge intouchable ? (Libération)

- Écoutez l’émission qui retraçe l’historique de la campagne et du procès : Émission du 26 octobre 2004 (n° 213)

- Quelques réactions des organisations, soutiens et auditeurs au procès de Reda.

- Croix-Rouge : commentaire sur le jugement du 23 juin 2004.

- Chronologie et bilan de la campagne pour dénoncer les pratiques du Centre du Moulin-Joly de la Croix-Rouge Française (1998-2004).

Forum de discussion: 4 Messages de forum