Skip to main content.

Criminalisation des séropositifs

Avertissement à ceux qui, oubliant toute décence ou dignité, instrumentalisent le décès d’une partie civile pour prôner la criminalisation du VIH

4 novembre 2004 (lemegalodon.net)

4 Messages de forum | Recommander cet article | Votez pour cet article

L’émission de radio Maghreb-Afrique Survivre au Sida dénonce ceux et celles qui, sur le registre de l’émotion et la charge émotive autour de cette question, militent pour la criminalisation de la transmission du VIH.

En effet, l’émission a appris aujourd’hui qu’une petite association ose brandir publiquement le décès d’Aurore [1], le citant explicitement comme pièce à conviction, espérant ainsi convaincre « les associations traditionnelles de lutte contre le sida » de cesser d’« opposer la violence de leur déni sur les contaminations par mensonge et abus de confiance » (sic).

Par ailleurs, cette association fait preuve de mauvaise foi en prétendant être la seule à débattre de la criminalisation [2], cela d’autant plus que ses membres sont tous issus des mêmes structures qu’ils accusent aujourd’hui d’avoir étouffé un débat (alors qu’ils en faisaient encore partie !).

Une telle instrumentalisation de cette mort tragique est indigne et jette la honte et le discrédit sur ceux qui utilisent de tels procédés pour tenter de faire avancer leur cause.

- Survivre au sida demande à cette association de retirer immédiatement son communiqué, et de s’excuser publiquement de son indécence.

- Survivre au sida appelle les associations, les médias et les avocats à prendre leurs responsabilités et à réfléchir aux conséquences de la frénésie autour de ce drame.

Quelles seront les conséquences de l’agitation en faveur de la criminalisation ?

La criminalisation du VIH n’est pas un « épouvantail » qu’on peut agiter, comme le fait cette association, sans précariser l’ensemble des séropositifs. Essayer de faire croire qu’envoyer des « mauvais » séropositifs en prison sert la cause de la prévention est plus que de la mauvaise foi.

Tenter de faire connaître son association en surfant sur la vague répressive et sur la souffrance des séropositifs relève d’une hypocrisie et d’un mensonge qui cache mal des ambitions qui sont à mille lieux de la défense équitable des droits de tous les séropositifs.

Notes

[1] Lire Nos condoléances à la famille d’Aurore, 24 ans.

[2] Lire Pourquoi nous refusons l’enfermement de nos contaminateurs et Table ronde : les séropositifs sont-ils des criminels en puissance ?.

Forum de discussion: 4 Messages de forum