Skip to main content.

Associations humanitaires

Croix-Rouge : dix mille euros d’amende et quatre mois de prison pour nous faire taire

12 octobre 2004 (lemegalodon.net)

| Votez pour cet article

Reda a été relaxé en appel : Croix-Rouge : relaxe confirmée le 7 décembre 2004 pour Reda, animateur de l’émission de radio Survivre au sida

Mardi 2 novembre 2004 à 13h30, 11ème Chambre de la Cour d’Appel de Paris : procès en appel de Reda face aux médecins du Centre du Moulin-Joly de la Croix-Rouge Française

Samia : c’était Reda, interviewé par l’agence Digipresse [1], le 10 mai 2004 au Palais de justice de Paris, juste avant le procès [2]. Aujourd’hui, suite à une condamnation en première instance, nous venons d’apprendre que le procès en appel aura lieu le 2 novembre 2004. Reda, j’ai des questions pour toi, pour expliquer de quoi il s’agit et pourquoi c’est important, pour quelqu’un qui n’a jamais entendu parler du Centre du Moulin-Joly de la Croix-Rouge Française [3].

Réponses à quelques questions sur le procès de Migrants contre le sida face aux médecins du Centre du Moulin-Joly de la Croix-Rouge Française

- C’est quoi le centre du Moulin-Joly de la Croix-Rouge Française ? Comment as-tu connu ce centre ?
- Quel problème se posait pour les gens suivis par le centre, en 1999 ?
- Qu’a fait Migrants contre le sida [4] au centre du Moulin-Joly pour qu’ils vous fassent un procès ?
- Pourquoi avez-vous occupé le centre du Moulin Joly ?
- Pourquoi n’a-t-il pas été possible de trouver un arrangement, une solution sans occuper le centre ? Qu’est-ce que vous vouliez obtenir ?
- Pourquoi est-tu le seul à avoir eu un procès ?

Demain mercredi matin aura lieu une réunion des personnes qui soutiennent Migrants contre le sida pour préparer le procèsen appel. Mardi prochain, on fera un point sur ces préparatifs.

Le 23 juin, Reda avait été condamné à 4 mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende. Du jamais vu, même pour un procès politique, pour une occupation qui a duré 3 heures le 1er avril 1999. Nous reviendrons sur le déroulement du procès, le comportement des juges et de la Croix-Rouge, mardi prochain.

Courrier suite au procès du 10 mai 2004 d’une personne présente à l’audience [5]

J’ai assisté aujourd’hui au jugement de Reda contre le centre du Moulin-Joly, aujourd’hui à 13h30. Je trouve que c’est injuste et scandaleux, cette décision des juges contre Reda. Condamné à une amende de 10000 euros et 4 mois avec sursis. Si c’était une autre association, ils ne seraient même pas jugés car ils ont le droit. Tandis que pour Migrants contre le sida, d’après les juges, en France n’a pas le droit de dire ce qu’on pense. On n’a pas le droit de défendre nos droits en tant que malades ou militants. C’est affreux. Être condamné pour une occupation du centre du Moulin-Joly, c’est honteux, scandaleux et injuste. Reda n’a fait que défendre le droit d’un malade, qui n’est plus là maintenant. Reda, j’ai vu comment tu t’es défendu. Tu es courageux. Tu ne t’es pas laissé impressioner par leur mépris. Franchement, je suis fier de ton travail.

Voici quelques unes des réactions suite au jugement

- Réaction du Collectif La santé n’est pas une marchandise au procès de Migrants contre le sida.
- Ciblé Sida, mensuel d’information sur le VIH : Pourrait mieux viser… : La Croix-Rouge française.
- Rouge, quotidien de la LCR : Croix-Rouge : que les pauvres se tiennent tranquilles, se taisent et se contentent de la charité.
- CQFD, journal de chômeurs [6] : La Croix-Rouge, gros boulet.

Nous remercions les organisations et les individus qui ont tenus à manifester leur solidarité.

Notes

[1] Lire et écouter le reportage de Digipresse, La Croix-Rouge et Migrants contre le sida au tribunal de Paris. Lire aussi la lettre de Laurent Zarnitsky, Lettre d’un médecin généraliste présent au procès de Migrants contre le sida.

[2] Le procès, prévu pour le 10 mars, avait été reporté, lire Procès de Migrants contre le sida face aux médecins de la Croix-Rouge Française le 10 mars 2004 et Report du procès de Migrants contre le sida face aux médecins de la Croix-Rouge Française. Il aura lieu le 5 mai, lire Procès politique le 5 mai 2004 : Migrants contre le sida face aux médecins de la Croix-Rouge Française, suivi d’une rencontre à l’association AFRICA avec les amis et soutiens, lire Suite au procès, AFRICA et Survivre au sida vous invitent à un pot d’amitié mercredi 12 mai 2004 à 18h30. Enfin, la condamnation sera rendu le 23 juin, lire l’annonce Jugement mercredi 23 juin 2004 à 13h30 pour Reda, responsable de l’émission Migrants contre le sida.

[3] Un dossier complet retraçant la chronologie complète de la campagne mené par Migrants contre le sida pour dénoncer les pratiques du Centre du Moulin-Joly est disponibl : Archives de la campagne de Migrants contre le sida pour mettre fin aux pratiques discriminatoires du Centre du Moulin-Joly de la Croix-Rouge Française.

[4] Migrants contre le sida était le titre de l’émission de radio de 1995 jusqu’à 2002. Autour de l’émission s’était regroupé un petit groupe de malades et de militants autour du combat contre les discriminations. En 2002, le travail de Migrants contre le sida a débouché sur l’organisation de deux rassemblements à l’initiative de familles de l’immigration concernées par le sida, lire L’union fait la force : appel au deuxième rassemblement des familles maghrébines et africaines pour survivre au sida. Les familles ont créées le Comité des familles pour survivre au sida le 14 juin 2003, et Reda a été élu président du Comité pour deux ans, lire l’article du Parisien, La Courneuve-Cité des 4000 : une association naît contre les tabous du sida. L’émission de radio s’appelle aujourd’hui Maghreb-Afrique Survivre au Sida.

[5] Croix-Rouge : courrier suite au jugement du 23 juin 2004.

[6] La Croix-Rouge fait un procès en diffamation à CQFD, lire La Croix-Rouge réclame 35000 euros à un journal de chômeurs.