Skip to main content.

Associations humanitaires | Droit du travail

La Croix-Rouge réclame 35000 euros à un journal de chômeurs

14 octobre 2004 (CQFD)

| Votez pour cet article

Voir en ligne : Site du journal CQFD

Comme certains d’entre vous le savent peut-être, le président de la Croix Rouge française (CRF), Marc Gentilini, a porté plainte pour "diffamation" contre CQFD, un mensuel réalisé à Marseille par une équipe composée en majorité de chômeurs et de précaires. En dédommagement de son honneur meurtri, il nous réclame la somme délirante de 35 000 euros. Quand bien même il n’obtiendrait qu’un dixième de cette somme, cela suffirait à couler un canard comme le nôtre. Le fait qu’une organisation humanitaire considère l’élimination d’un journal de chômeurs comme une source légitime de financement a choqué un certain nombre de nos lecteurs, qui l’ont fait savoir par courrier à la Croix Rouge française.

Or il se trouve que dans une réponse que nous a transmise un lecteur, un certain Frank Delaval, chef de cabinet du président Marc Gentilini, se justifie en expliquant, je cite, que "les 35 000 réclamés par la CRF, s’ils lui étaient accordés, seraient intégralement affectés aux sans-emplois par prélèvement effectué sur des voyous". Les "voyous", vous l’aurez compris, c’est nous. Evidemment, nous serions ravis de connaître l’identité des chômeurs pas-voyous pressentis pour recevoir tout ce pognon, mais nous serions surpris qu’AC en fasse partie... Notez bien que ce serait de bon cœur, mais hélas, ce pognon nous ne l’avons pas.

Mais c’est sur un autre point, fort intéressant, que nous souhaitions interpeller les participants à cette liste. Dans sa réponse, le bras droit de Gentilini écrit en effet ceci : "Pour votre information, lors du mouvement des chômeurs de 1997, notre Institution avait débloqué dix millions de francs pour soutenir les plus malheureux d’entre eux." Question à mille francs, et même à 35 000 euros : quelqu’un se souvient-il qu’une telle somme a effectivement été versée à des chômeurs ou à des associations ? Et si oui, lesquel(le)s ? Compte tenu de la précision du critère revendiqué par la Croix-Rouge - seuls "les plus malheureux" ont touché les dix millions - il nous parait important de vérifier cette merveilleuse nouvelle. En ce qui nous concerne, nous ne connaissons personne qui a gagné au loto cette année là...

Merci à ceux qui auraient une idée là-dessus de la faire connaître, à nous comme à tout le monde.

Olivier Cyran (pour CQFD)