Skip to main content.

Cameroun | Malades étrangers

Un jeune Camerounais expulsé malgré sa séropositivité

21 juillet 2004 (AFP)

15 Messages de forum | | Votez pour cet article

Voir en ligne : Un jeune Camerounais expulsé malgré sa séropositivité (avocate)

Un Camerounais sans papier de 26 ans a été expulsé jeudi vers son pays d’origine malgré sa séropositivité, a-t-on appris mardi auprès de son avocate.

Le tribunal administratif de Melun a rejeté le 2 juillet sa demande d’annulation de l’arrêté de reconduite à la frontière, a expliqué à l’AFP Me Dominique Wantou.

Retenu au centre de rétention du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne), le juge des libertés et de la détention de Meaux avait décidé la veille son assignation à résidence dans l’attente de la décision du tribunal.

Selon l’avocate, cette expulsion s’est faite au mépris de la loi qui empêche d’expulser une personne gravement malade.

"Je ne comprends pas la décision du tribunal. Il est pourtant avéré que mon client est séropositif et qu’il suit un traitement", a déclaré Me Wantou.

Le tribunal administratif de Melun n’était pas en mesure mardi soir de confirmer l’authenticité de ce cas. La séropositivité n’est pas considérée comme une "maladie grave" à la différence du sida, a précisé cependant cette même source. "La séropositivité peut-être soignée en Afrique", a ajouté le tribunal.

Paul-Christian Nintcheu est arrivé en France en 2002. Il vivait chez sa soeur à Montereau-Surville (Seine-et-Marne), a précisé son avocate.

Forum de discussion: 15 Messages de forum