Skip to main content.

Industrie pharmaceutique | Patrick Vandevelde | Thierry Bodin

Aventis : la révolte des cadres de l’industrie pharmaceutique

11 février 2004 (lemegalodon.net)

1 pièce jointe | 2 Messages de forum | Recommander cet article | Votez pour cet article

Aventis Pharma fait la une aujourd’hui parce qu’un autre laboratoire pharmaceutique, Sonefi-Synthélabo, veut le racheter pour fusionner. Aventis Pharma est le résultat de l’absorption de Roussel-Uclaf par l’allemand Hoechst, puis de la fusion de Hoechst avec Rhône-Poulenc, « numéro un de la pharmacie en France » : 15 milliards d’euros de vente dans le monde, au minimum 10% de croissance moyenne par an...

Thierry Bodin et Patrick Vandevelde travaillent pour Aventis, sur le site de Romainville que la société tente de fermer, pour des raisons purement financières, depuis 1998 [1].

Si l’émission Survivre au sida les a invité, c’est parce qu’ils se sont révoltés pour dénoncer les décisions prises par les dirigeants d’Aventis : mobilisés d’abord contre la fermeture du site, pour leur emploi, ils ont élargis leur champ d’action pour revendiquer aujourd’hui une alternative à l’industrie pharmaceutique telle qu’elle existe aujourd’hui [2].

Rencontre et discussion pour les auditeurs de l’émission Survivre au sida.

Notes

[1] Lire OPA de Sanofi Synthélabo sur Aventis : conférence de presse de la Fédération Nationale des Industries Chimiques CGT .

[2] Lire Pour une industrie pharmaceutique au service des peuples : présentation du projet Néréis.

Forum de discussion: 2 Messages de forum