Skip to main content.

Angleterre | Criminalisation des séropositifs

Un homme séropositif inculpé d’avoir infecté sciemment trois femmes

11 novembre 2003 (AFP)

| Votez pour cet article

LONDRES, 11 novembre 2003 (AFP) - Un homme de 26 ans séropositif a été inculpé mardi, en vertu d’une nouvelle jurisprudence, d’avoir délibérément infecté deux femmes et une adolescente, entre février 2000 et mai 2003, a-t-on appris auprès du tribunal de Teesside (nord-est de l’Angleterre).

Feston Konzani, originaire du Malawi, qui vivait dans le Middlesbrough (nord-est), est accusé de "graves coups et blessures" sur deux femmes de 25 et 26 ans et sur une jeune fille de 15 ans.

Les trois femmes affirment être devenues séropositives après avoir eu des relations sexuelles avec lui.

Le parquet a utilisé le chef d’inculpation retenu dans un jugement récent qui a fait jurisprudence en Angleterre.

Un homme séropositif de 38 ans a été condamné à huit ans de prison le 3 novembre à Londres pour avoir sciemment transmis le virus VIH à deux femmes. Mohammed Dica a été reconnu coupable de "coups et blessures volontaires" pour avoir transmis sexuellement le virus du sida, une motif retenu pour la première fois en Angleterre concernant une maladie sexuellement transmissible.

Il y a plus d’un siècle, un homme qui avait transmis une blennorragie à son épouse avait été condamné pour "coups et blessures", mais la Haute Cour avait annulé cette condamnation.

L’inculpé doit comparaître à nouveau le 18 novembre devant le même tribunal.