Skip to main content.

Téléphonie sociale

Emission du 28 février 1998

28 février 1998 (lemegalodon.net)

3 pièces jointes | Recommander cet article | Votez pour cet article

Emission du 28 février 1998

Les malades et le projet de loi Chevènement (durée : 14:24)

Un point de l’URMED — c’est le collectif Urgence Malades Etrangers en Danger — sur le projet de loi Chevènement, un projet qui, pour Migrants contre le sida, met en danger la santé des immigrés. Un entretien avec Hervé Robert.

Comment obtenir l’Allocation Adulte Handicapée (AAH) (durée : 12:27)

La chronique juridique, présentée par Mounir Chikhaoui. On va parler de l’AAH : comment l’obtenir, combien on peut toucher avec cette allocation, qui doit être un droit pour, entre autres, toutes les personnes séropositive ou malades du sida. Mais on va aussi parler du fait que le gouvernement français a tout fait pour réserver cette allocation aux seuls Français, malgré des condamnations successives par les tribunaux nationaux et européens pour violation d’un principe pourtant simple, celui de la non-discrimination entre nationaux et non-nationaux en matière de droits sociaux.

Le projet de loi Chevènement prévoit de supprimer la condition de nationalité pour obtenir l’AAH. Il était temps. Mais l’AAH ne sera toujours pas accessible pour tout le monde, puisque les sans-papiers n’y auront toujours pas droit.

Migrants contre le sida envisage de publier un petit guide pratique, s’adressant aux personnes immigrées séropositives, à propos de l’AAH et de l’aide médicale gratuite.

10 questions pour Sida Info Service (durée : 9:24)

Migrants contre le sida pose 10 questions à Moïse Udino et Claude Guyomarch de la ligne téléphonique Sida Info Service (numéro vert 0 800 840 800). Moïse et Claude font état de toute la bonne volonté de ce service d’être utile pour tout le monde qui a des questions à poser en rapport avec le sida. Mais la ligne n’a toujours pas les moyens, par exemple, de répondre à quelqu’un qui demande de parler en arabe. Et une idée un peu floue de « médiation culturelle » semble parfois primer sur une approche qui privilégierait les besoins réels des communautés immigrées, notamment en terme de droit à l’aide médicale, aux soins et aux traitements, au logement, etc.

Pour Migrants contre le sida, il ne faut pas cacher l’incapacité des associations françaises de lutte contre le sida à répondre à ces besoins (qui sont autant de revendications pour l’égalité des droits). Mais notre discussion avec Sida Info Service se fait dans une optique de véritable travail en commun et non pas celle d’un « parrainage » aux relents paternalistes, car nous refusons tout « deal » de ce genre, qui nous permettrait pourtant de se légitimer auprès des institutions et de marquer des points dans la course aux subventions...

Nous encourageons les auditeurs et les auditrices de Migrants contre le sida d’appeler Sida Info Service au 0 800 840 800 pour poser toutes vos questions à propos du sida, mais ensuite appelez-nous au 08 70 25 12 50 pour nous raconter comment ça c’est passé...

Dans les semaines à venir, retrouvez une chronique de Moïse Udino sur toute une série de thèmes...