Skip to main content.

Dr Samuel Claude | Génération sacrifiée, 20 ans après | Pouvoir médical | Sang contaminé

Victime de l’affaire du sang contaminé, je veux que Laurent Fabius fasse profil bas

31 mai 2012 (lemegalodon.net)

Recommander cet article | Votez pour cet article

Le 9 mai 1985, le cabinet du Premier ministre Laurent Fabius demande que l’autorisation des tests de dépistage du sida mis au point par la firme américaine Abbot soit « retenue quelque temps », pour ménager la société française Diagnostics-Pasteur, présente sur le créneau. 27 ans plus tard, Laurent Fabius est à nouveau ministre.

S’il est navrant de voir la droite et l’extrême-droite tenter d’instrumentaliser le rôle de Fabius dans l’affaire du sang contaminé, cela ne doit pas taire la parole des victimes. Qu’en pensent les familles frappées par le VIH, et en particulier celles d’entre elles contaminées par des produits sanguins ? Après avoir accueilli le docteur Samuel Claude, président de l’Association de défense des victimes de l’affaire du sang contaminé (ADVASC), l’émission Survivre au sida publie leurs témoignages. Certaines d’entre elles s’expriment pour la première fois publiquement non seulement pour raconter ce qu’elles ont vécu, mais aussi pour dire ce qu’elles en pensent.

Je suis une victime, contaminée lors d’une intervention chirurgicale en 1984 alors que j’avais un an.

Alors voir Fabius refaire surface aujourd’hui en tant que ministre, effectivement, ça m’écoeure, ça me dégoûte, ça me révolte !

La justice l’a épargné car la justice des hommes politiques n’est pas la même que la justice de Monsieur Tout-le-monde.

Qu’il fasse au moins profil bas ! Et bien non, le revoilà !

C’est tout simplement une honte !

Et nombreuses sont les personnes non victimes qui s’insurgent également !