Skip to main content.

Bertrand Delanoë | Jean-Yves Mano | Logement | Un local à Paris pour les familles vivant avec le VIH

Fichage des séropositifs dans les HLM : Jean-Yves Mano responsable

3 février 2012 (lemegalodon.net)

Recommander cet article | Votez pour cet article

PARIS, le 3 février 2011 (lemegalodon.net) — Le fichage clandestin des données sur la santé des locataires est non seulement un scandale, mais un délit.

La méthode de la CNIL, qui promet de passer l’éponge sur les infractions du passé à condition que Paris Habitat se « conforme à la loi » dans un délai de deux mois n’est pas admissible.

Pour les personnes séropositives dont la pathologie a fini dans ces fichiers, les dégâts de telles violations de leur confidentialité peuvent être irréparables. La confidentialité, le droit de choisir quand et à qui on parle de son infection, sont indispensables pour préserver sa dignité.

Dans les hôpitaux, les familles vivant avec le VIH se sont longtemps battues pour que les soignants respectent leur droit à la confidentialité.

Lemegalodon.net demande l’ouverture d’une enquête pénale sur ces pratiques, à commencer par l’audition de Jean-Yves Mano, président du Conseil d’administration de Paris Habitat, pour que les responsables soient punis.

Contact presse : @lemegalodon

- Not In My Backyard : L’APES, filiale d’Astria qui gère le 1% patronal, ne veut pas de malades du sida dans ses locaux qu’elle loue aux associations

- Comment obtenir un vrai logement quand on est séropositif ?